Chargement du lecteur vidéo...

Le projet qui inquiète les dépanneurs

Les dépanneurs wallons sont inquiets. Ils sont venus le dire, lors d’une réunion à Perex ce mercredi après-midi. En cause, l’extension à la Wallonie et à Bruxelles du projet FAST déjà d’application en Flandre.

Le projet FAST, c'est un ensemble de mesures qui visent à réduire les temps d'intervention sur les voies rapides et à sécuriser les enlèvements de véhicules accidentés ou tombés en panne. Si ce projet devait être étendu à la Wallonie, en cas de dépannage sur autoroute ou nationale, c'est le dépanneur qui devrait prendre en charge la signalisation et le déblaiement. Mais la configuration des routes et le nombre d'interventions ne sont pas les mêmes en Wallonie et en Flandre relèvent les dépanneurs, et la solution flamande ne serait pas applicable en Wallonie.

Contraintes supplémentaires

Actuellement, en cas d'accident sur autoroute ou nationale, la signalisation est opérée par la police ou les pompiers.Si les entreprises de dépannage devaient en devenir responsables, cela les obligerait à consentir d'importants investissements pour un volume d'interventions assez réduit. Qui plus est, leurs interventions seraient payées à un niveau inférieur à leurs prix habituels, avec un surcroît de travail administratif par dessus le marché. Mais le projet va plus loin encore, avec l'idée de sécuriser rapidement les voies rapides lorsqu'un objet est signalé: bois, pneu, bassine de maçon... Les dépanneurs seraient chargés d'évacuer lesdits objets vers l'aire la plus proche.

La sécurité, mais pas à n'importe quel prix

 

N'en jetez plus: la coupe est pleine pour les dépanneurs. "Sécuriser, ce n'est pas notre métier", disent-ils, estimant que le service public de Wallonie est bien mieux outillé pour ça. Déjà confrontés au coût de la vignette autoroutière, et à la guerre des prix imposées par les sociétés d'assistance, ils ne veulent pas de ces nouvelles contraintes. Une partie d'entre eux s'estime mal représenté par Traxio, leur organisme représentatif. Ils sont donc venus le dire lors d'une réunion avec les responsables des autoroutes. Pour eux, le maintien de la situationn actuelle s'impose, avec en plus la possibilité d'être appelés directement par la police et non plus par la compagnie d'assistance, afin d'éviter les retards ou les mauvaises orientations.

Un reportage de nos collègues de Ma Télé

 16 juin 2017 19:26

METEO

METEO À Charleroi
Charleroi
20°C
Max: 25°C - Min: 14°C
Vent: 11 Km/h ESE - Hum: 49%
Mar

Max:
25°
Min:
Mer

Max:
23°
Min:
11°
Jeu

Max:
24°
Min:
13°
Ven

Max:
25°
Min:
13°

Relevè : 2017-05-22 09:47 AM
METEO À Chimay
Chimay
19°C
Max: 21°C - Min: 10°C
Vent: 11 Km/h SE - Hum: 49%
Mar

Max:
18°
Min:
Mer

Max:
20°
Min:
10°
Jeu

Max:
23°
Min:
12°
Ven

Max:
22°
Min:
13°

Relevè : 2017-05-22 09:47 AM


FIL INFOS


Procès de la cellule de Jumet : des peines lourdes, des sursis et un acquittement

 11:23 - 28 juin 2017

Un nouveau cas de grippe aviaire détecté dans un élevage à Wangenies

 16:57 - 27 juin 2017

Volley: Quatre renforts pour les Sharks Charleroi

 15:58 - 27 juin 2017

Charleroi: 6 changements de noms de rues supplémentaires

 10:57 - 27 juin 2017

Démolition de l’école des Haies: la ville doit payer une amende

 09:50 - 27 juin 2017

Charleroi: dernière phase de réhabilitation du R9

 08:44 - 27 juin 2017

Fleurus : Une école se distingue au CEB

 08:40 - 27 juin 2017

Pont-à-Celles: travaux de modernisation pour le recyparc

 08:34 - 27 juin 2017

Le CPAS de Charleroi met en garde suite au vol par ruse d'un faux infirmier

 17:25 - 26 juin 2017
INFOS TRAFIC
LES INFOS PAR COMMUNE



Vidéos les plus consultées