Aller au contenu principal

BSCA va mal, un nouvel homme fort à son chevet

En trente ans d’existence, BSCA est devenu une success-story wallonne remarquable et un fer de lance du développement économique wallon. Il est passé de quelques centaines de milliers de passagers fin des années 90’ à plus de 8 millions en 2019, ce qui équivaut à 25% des parts de marché au niveau du trafic passagers belge.

2.000 personnes travaillent sur le site, et au total, l’activité aéroportuaire génère plus de 6.000 emplois.

Aujourd’hui, BSCA est dans une situation commerciale et financière difficile, et ce même si de grands chantiers sont en cours : allongement de la piste, travaux de sécurisation,....

Les grands défis

Avant même la crise sanitaire que nous connaissons actuellement, l’aéroport faisait face à deux défis majeurs :

  • un risque commercial avec un manque de diversité dans la base de clients ;
  • un risque financier avec une situation dans le rouge. Cette situation est bien entendu aggravée depuis plusieurs mois par les conséquences de la crise du Covid-19. 

L’ampleur des réponses à apporter est énorme et le Gouvernement wallon manque à ce jour d’une stratégique forte, innovante et financièrement équilibrée pour garantir un futur serein à l’aéroport.

Pour rappel, la perte de BSCA pour l’exercice 2020 est estimée à l’heure actuelle à 30 millions, tandis que selon les prévisions, la société devrait rencontrer des problèmes de trésorerie dès le premier trimestre 2021.

Le Gouvernement wallon a donc :

  • recommandé au Conseil d’administration de BSCA de renforcer et réorganiser la structure actuelle du management afin que ce dernier lui communique en urgence une projection des besoins financiers à court et moyen termes, un plan d’action à très court terme garantissant la viabilité de l’activité et permettant d’atténuer les impacts de la crise et un business plan intégrant la vision stratégique de BSCA à 10 ans ;
  • demandé au Ministre en charge des Aéroports de clarifier les intentions de l’actionnaire privé ;
  • également demandé au Ministre de renforcer la gouvernance de BSCA en révisant la composition de son Conseil d’administration à l’image de la modification opérée récemment au niveau de Liege Airport (diminution du nombre d’administrateurs et professionnalisation du conseil). 

Un nouvel homme fort

Le Gouvernement wallon a désigné M. Gilles Samyn comme administrateur indépendant en remplacement de Thomas Dermine. Celui-ci veillera scrupuleusement aux intérêts de la société. 

M. Samyn présidera le groupe de travail, instauré par le Ministre Jean-Luc Crucke. 

Ce nouveau groupe de travail sera habilité à prendre les dispositions nécessaires afin de : 

  • clarifier les intentions de l’actionnaire privé en vue de permettre au Ministre d’initier toute mesure nécessaire au redéploiement de l’aéroport. 
  • conseiller le ministre des aéroports par rapport à la stratégie à court, moyen et long termes à mettre en œuvre afin d’assurer la pérennité et le développement de l’aéroport.

Le groupe de travail, sera dissout une fois les réponses apportées aux 3 recommandations du Gouvernement.

 

 

 


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept