Aller au contenu principal

Charl’isol, l’outil qui facilite les projets de rénovation énergétique des Carolos

L’hiver arrive, les prix de l’énergie augmentent, et ce n’est pas toujours abordable d’isoler son toit, de passer à une chaudière à condensation, ou d’installer des panneaux photovoltaïques, …  C’est pourquoi la Ville de Charleroi et la Maison de l’Énergie, un service du CPAS, ont présenté ce matin la plateforme Charl’isol. Un outil qui facilitera les projets de rénovation énergétique des Carolos.

Diminuer d’au moins un tiers sa facture d’énergie, et par la même occasion réduire ses émissions des Gaz à effet de Serres, c’est possible. Mais ça demande des travaux qui représentent un certain coût. La ville de Charleroi et la Maison de l’Énergie ont donc développé Charl’isol afin de faciliter la réalisation de ces projets.

« C’est une plateforme mise à disposition du grand public. Nous fonctionnons avec une manière inversée de communiquer : on va au cœur d’un quartier pour informer sur les aides à la rénovation énergétique, sur les primes, … Pour aider les citoyens à monter un dossier, pour contracter un prêt dans leur banque, avec notre soutien, afin de faire des travaux économiseur d’énergie. C’est ça l’enjeu, le défi », explique Philippe Van Cauwenberghe, président du CPAS de Charleroi.

Ces travaux permettront d’obtenir un gain sur les facteurs d’énergie.

 

Première escale à Jumet et Roux

La plateforme sera, à terme, proposé à tous les ménages carolos. Mais l’action se fera progressivement, quartier par quartier, en commençant par des zones de Jumet et Roux.

« Grâce à une thermographie aérienne, nous avons identifié des zones et bâtiments énergivores. On n’attend pas que les personnes viennent frapper à la Maison de l’Énergie pour avoir un rendez-vous, on va directement leur donner les informations au cœur de leur quartier de vie », poursuit Philippe Van Cauwenberghe.

« Dans des quartiers comme nous avons choisi à Jumet, les logements sont très peu isolés, et les habitants n’ont pas des revenus très élevés. Ils pensent donc que le dispositif de primes régionales qui existent ne les concerne pas. Alors qu’en fait, ces primes sont d’autant plus élevées que leurs revenus sont faibles » précise Xavier Desgain (écolo), échevin carolo de la Transition écologique

 

Des permanences locales 

Concrètement, Charl’isol propose de calculer le gain d’un tel investissement, des suivis, des séances d’information sur les primes, … Grâce à des permanences locales implantées dans les quartiers ciblés. 

« Les permanences permettront aux habitants du quartier de venir à pied avec leurs factures de consommation d’énergie afin de savoir s’il est possible de bénéficier de primes. Mais également, de rencontrer un spécialiste des questions énergétiques qui va pouvoir apporter des éléments de réponse. Et si les gens s’engagent dans la démarche, on pourra les accompagner. L’objectif, c’est vraiment de partir à la rencontre des citoyens, au plus près », explique Xavier Desgain (écolo), échevin carolo de la Transition écologique

Une séance d’information est prévue le 10 novembre à 17h30 à la salle des fêtes de l’école Jumet Gohyssart. 

Et toutes les informations et formulaires d’inscription sont disponibles : ici

 

 

 

 

 


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept