Aller au contenu principal

Coronavirus: Une partie du personnel du CHR Sambre et Meuse a été vacciné 

A tour de rôle le personnel soignant de la région se fait actuellement vacciner contre le coronavirus.

En tant que hub pour le vaccin Pfizer à destination des maisons de repos, le site Sambre du CHRSM a commencé la vaccination de son personnel ce mercredi 20 janvier. Le site Meuse, à Namur, recevra ses doses prochainement mais n’a pas encore reçu de date précise de la part de l’AVIQ. Seuls 20% des collaborateurs ont fait part de leur volonté de ne pas se faire vacciner dans un premier temps.

La campagne de vaccination a déjà pu commencer au CHR Sambre et Meuse – site Sambre.
"Nous avons joué notre rôle dans cette grande campagne en stockant les vaccins pour les maisons de repos de la région. Nous avons reçu une bonne nouvelle : les doses excédentaires vont maintenant pouvoir être administrées aux collaborateurs et en priorité à celles et ceux qui sont les plus exposés" explique Gilles Mouyard, Président du CHRSM.

C’est bien entendu le personnel le plus exposé qui sera vacciné en premier lieu : les unités COVID, les Urgences, les Soins Intensifs. Et cela regroupe tant les soignants que le personnel qui gravite autour.

Cette campagne de vaccination engendre une charge de travail importante pour l'institution.
"C’est tout l’hôpital qui est en train de se préparer, tout en continuant à prodiguer des soins  24h sur 24 à nos patients, poursuit le Président.  Il faut planifier cette vaccination, réaliser des procédures, définir les locaux qui vont être utilisés. C’est un travail immense et je remercie les nombreux collaborateurs impliqués"

Suite à la consultation du personnel, environ 20% ont émis le souhait de ne pas être vaccinés dans l’immédiat. "Nous sommes en train d’informer du mieux que nous le pouvons les collaborateurs. Notre infectiologue, le Dr Noirhomme, a préparé un webinaire et trois séances de questions-réponses pour tenter de fournir un maximum d’informations aux collaborateurs. Toute une campagne de communication se prépare en interne"

Le site Meuse n’a pas encore reçu d’informations précises de la part de l’AVIQ quant à la planification de la vaccination.
Le communiqué précise "Nous savons déjà que le vaccin administré sera également celui de Pfizer. Je ne pensais pas que nous pourrions déjà entamer cette vaccination si tôt et je m’en réjouis. Je me ferai vacciner, pour soutenir le personnel soignant à ma façon. Eviter la surcharge des hôpitaux est le meilleur moyen de permettre à chacun et plus particulièrement au personnel hospitalier de retrouver une vie normale, ce dont nous avons tous besoin !"


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept