Aller au contenu principal

Fleurus: « Copinaire », un projet qui lutte contre le racisme

A Fleurus, le projet « Copinaire » verra prochainement le jour, au sein même du quartier du Vieux-Campinaire. Il a été soumis par l’équipe du Plan de Cohésion Sociale auprès du Gouvernement Wallon, qui a soulevé une subvention de 2320€. Objectif? Faire du respect et de l’ouverture les clés du vivre-ensemble, dans ce quartier populaire de la cité des Bernardins.

Une vingtaine de nationalités sont présentes dans le quartier

« Plus d'une vingtaine de nationalités différentes vivent dans le quartier du Vieux-Campinaire. Si le quartier ne peut que s'enrichir d'une telle diversité, la cohabitation peut s'avérer parfois complexe. Par ce projet, nous souhaitons convertir l'énergie dépensée dans les stéréotypes dans une dynamique d'ouverture propice au développement du quartier », affirme Melina Caccitore, l’échevine PS de l’Egalité des Chances à Fleurus.

Dynamique participative

Les actions seront ciblées sur le Vieux-Campinaire, et plus précisément vis-à-vis des femmes adultes vivant dans ce quartier de logements publics. Dans un premier temps, une invitation sera envoyée à chaque citoyenne vivant au sein du quartier du Vieux-Campinaire, leur proposant de participer à un groupe d'échange interculturel.

« Tous les mois, une matinée d'animations et de mini-conférences sera organisée afin d'aider les participantes à comprendre l'influence potentiellement néfaste des stéréotypes, des préjugés, et autres biais dans les relations interpersonnelles et dans la gestion de soi. Et surtout comment en réduire leur influence. A terme, nous souhaitons faire émerger une dynamique participative au sein du quartier », ajoute Melina Cacciatore.

"Copinaire"

François Grossard


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

 
Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept