Aller au contenu principal

Hopler, le réseau social des voisins s’installe à Merbes

A Merbes-le-Château à présent, un réseau social destiné à la population locale vient d’être activé. Son nom, Hopler, un outil qui a pour vocation première de renforcer les liens, dans la vie des quatre villages de l'entité et qui sert aussi de plateforme citoyenne, pour la commune.

 

Merbes est l’une des premières communes wallonnes inscrite sur Hoplr

Tous les jours depuis deux semaines, l’échevin de la participation citoyenne de Merbes vient s’informer des chiffres du nouveau réseau social de quartiers pour la commune. Depuis deux semaines, les merbiens peuvent s’inscrire sur Hoplr, un réseau social de quartier né en Flandres en 2014, qui a conquis Bruxelles et qui débarque en Wallonie. Merbes est l’une des premières communes wallonne à être inscrite sur la plate-forme. Les habitants de chacun des quatre villages de l’entité peuvent s’inscrire dans un cercle qui leur est réservé. Pour recréer du lieu social. Toujours utile, même en région rurale.

« Les liens existent et ils sont forts à Merbes-le-Château, confirme Jean-Philippe Goffin, l’échevin de la participation citoyenne de Merbes-le-Château. Il y a donc déjà une cohésion sociale très importante. Mais il y aura toujours des riverains qui vont s’installer chez nous et qui ont parfois l’habitude d’être présents sur les réseaux sociaux. C’est donc un outil supplémentaire. En plus du Bulletin Communal et du site internet de la Commune pour diffuser les informations et pour recréer ce lien. »

 

Un réseau par et pour les habitants

Un réseau local plus sécurisé que Facebook. A l’inscription, il faut donner son adresse. Dans son village. Il est fermé aux extérieurs, mais n’est pas contrôlé par la commune.

« Les utilisateurs ont le choix de nous transmettre les informations ou pas du tout, précise Lorana Carpin, chargée de projets à la commune de Merbes-le-Château. Ils peuvent discuter entre eux. Mais nous ne voyons pas en fait les discussions qu’ils ont ente eux. Mais ils ont la possibilité de cocher la case ‘’transférer l’information à la commune’’. Et nous recevons alors ce message. »

 

« Nous, on ne voit pas les échanges, surenchérit l’échevin de la participation citoyenne. Mais bien étendu, en tant que citoyen, par exemple, j’ai un compte. Je vais pouvoir voir les différents échanges qui vont avoir lieu au sein de mon village. Mais je ne pourrai pas voir le reste. On a voulu garder une distance de façon à ce que ça reste un outil donné aux citoyens sans qu’il y ait le moindre contrôle de la commune. »

 

Les citoyens peuvent aussi faire remonter les infos vers la commune

Le modérateur sera Hoplr et non la commune. Mais les infos citoyennes pourront aussi remonter vers le Collège. Dans des domaines bien précis: le ramassage des poubelles, les problèmes de voiries et les luminaires en panne. L’avantage étant que les infos seront adressées aux gens concernés, ou viendront d’habitants du village concerné, le réseau étant fermé aux personnes extérieurs aux ‘’quartiers ‘’, ici, les quatre villages de l’entité. Il peut être question de travaux, d’un changement de date de ramassage des poubelles, ou d’un problème électrique, par exemple, qui sera transmis directement aux habitants du village concerné.

 

Déjà un grand succès en deux semaines

Ce jeudi 14 janvier, il y avait 239 personnes connectées sur Hoplr pour Merbes-le-Château. Un résultat obtenu ici en deux semaines, alors que dans d’autres communes, il faut six mois. Les premiers contacts sont tissés. Le réseau n’a plus qu’à se développer. Entre voisins.

 

 

Inscriptions pour les merbiens: www.hoplr.com

 


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept