Aller au contenu principal

UPDATE : la Cavalcade de Fleurus est également annulée (vidéo)

Nous vous annoncions ce mardi 26 janvier l’annulation de la Cavalcade de Châtelet. C’est au tour de Fleurus d’annuler la sienne. « C’est vraiment triste, mais nous avons préféré jouer la sécurité par rapport aux mesures sanitaires », indique Loïc D’Haeyer, le bourgmestre de Fleurus. 

Les annulations se poursuivent pour le milieu culturel et folklorique. Pour la deuxième année consécutive, la Cavalcade de Fleurus est annulée. Et ce en concertation avec tous les acteurs de la manifestation.

« Dans le cadre des réflexions avec les sociétés de Gilles par rapport à la Cavalcade 2021, nous avions tenu à attendre le plus longtemps possible. On sait que d’autres carnavals ont pris des décisions bien plus tôt car leurs festivités tombaient plus tôt dans l’année. Pour nous, la Cavalcade est aux environs de Pâques : nous avons donc préféré attendre le mois de janvier et le dernier CNS. Finalement, en parfaite concertation, et étant donné les mesures sanitaires qui vont certainement se prolonger, on a décidé d’annuler la Cavalcade », explique Loïc D’Haeyer, le bourgmestre de Fleurus. 

Une décision qui est prise au dernier moment notamment car un infime espoir persistait. Et cette nouvelle est une réelle déception pour les Fleurusiens.

« L’espoir était assez mince, mais on espérait pouvoir envisager un plan B. Évidemment, les Fleurusiens sont particulièrement attachés au week-end de Pâques, et on sait très bien que, peu importe ce qu’on organise, on aura de la population dans les rues. Donc on a vraiment préféré jouer la sécurité par rapport aux mesures sanitaires.  Évidemment, pour nous, pour les Fleurusiens, c’est très triste de devoir se passer à nouveau de la Cavalcade. C’est l’événement que les Fleurusiens attendent tout au long de l’année. Pour nous la Cavalcade, c’est un évènement festif et de cohésion sociale particulièrement important », déplore le bourgmestre. 

Soutien aux louageurs

Les sociétés de Gilles et les Paysans Bernardins ont insisté sur la nécessité de soutenir leurs louageurs. Le bourgmestre a donc décidé de réagir :

« C'est une réponse à une réflexion des sociétés de Gilles qui expliquaient avoir une pointe de tristesse pour les louageurs sans qui il n’y a pas de festivité. S'il n’y a pas de costumes, il n’y a pas de folklore. Sur cette réflexion, j’ai pris contact avec le bourgmestre de Binche, Monsieur Devin, qui reste la référence par rapport aux carnavals et aux Gilles. Et nous avons convenu, au niveau du collège, de proposer au conseil de pouvoir attribuer tous ou une partie des montants qui étaient envisagés, pour les sociétés de Gilles et les sociétés folkloriquse, aux louageurs de Binche. Pour permettre, même symboliquement, d’envisager 2020 avec un peu plus de sérénité»

En attendant, le bourgmestre garde l’espoir d’organiser, avant la Cavalcade 2022, un événement semblable.

«  Pas de Cavalcade et pas d’événements, à Pâques en tout cas, mais on a convenu avec les sociétés de Gilles de se revoir au mois de mai pour envisager une autre festivité, ou un autre évènement au mois d’août ou au mois de septembre. Si on peut le faire évidemment... », espère le bourgmestre de Fleurus.

 


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept