Aller au contenu principal

Le démarrage des soldes!

Le mois des bonnes affaires, a commencé aujourd'hui avec le début des soldes d'hiver, une période de rabais, qui a commencé cette année avec deux jours de retard, puisque les soldes débutent habituellement, le premier samedi du mois de janvier. Alors, comment s'est déroulée cette première journée? 

Les soldes d’hiver ont débuté ce lundi.  Ils devaient commencer samedi mais les autorités ont décidé de les reporters afin d’éviter les foules à l’intérieur et à l’extérieur des magasins.

Une bonne idée concernant la santé mais pas totalement pour les commerçants.

« Ca aurait peut-être été mieux samedi parce qu’on a quand même eu une petite perte au niveau du chiffre mais heureusement, il y avait quand même les offres conjointes qui ont pu nous aider. » explique Lydia Giberto, vendeuse.

Pascale Huwat, patronne, s’exprime à son tour « pour nous, le lundi c’est en général un jour assez calme.  Donc ce n’est pas l’idéale de commencer ce jour-là.  D’ailleurs, on n’a pas fait de publicités particulières par rapport au lundi matin ou d’habitude on est fermé, en ce disant qu’on aillait terminé les derniers préparatifs de mise en place ce matin. »

Selon le syndicat neutre des Indépendants, 75% des commerçants estiment qu’ils commenceront les soldes avec un rabais de -20 à -30%.

« Nous allons augmenter les pourcentages au fur et à mesure des soldes. », nous confie, Lydia Giberto, vendeuse.

Tandis que certains commencent dès les premiers jours avec -50% de quoi faire de bonnes affaires.

« On fait plutôt des remises plus importantes que d’habitude sans aller dans l’excès parce que c’est vrai qu’on ne sait pas à quoi s’attendre dans les semaines qui viennent.  Et si un moment on devrait reconfiner, on a intérêt à ce qu’il y ait quand même un maximum de stock qui soit parti ici dans les premières semaines. » raconte, Pascale Huwart, patronne.

Les commerçants attendent principalement de vendre un maximum de stock qu’il leur reste afin d’accueillir la nouvelle collection.

« J’imagine qu’on ne va pas faire les mêmes chiffres que d’habitude mais nous on a déjà commencés des offres conjointes les deux dernières semaines de décembre pour anticiper.  Donc voilà, on a déjà récupéré un peu mais il faut que ça continue. » termine, Pascale Huwart.

3/4 des commerçants sondés par le SNI et l’Union des classes moyennes craignent une affluence de clients notamment parce que les magasins non-essentiels ont à nouveau fermé leurs portes chez certains de nos pays voisins.

« Espérons que les ventes puissent être bénéfique pour nous, pour la société évidemment.  Parce que ça a quand même été une catastrophe cette année.  Donc nous éperons pouvoir faire plaisir à nos clients avec des pourcentages. », exprime, Lydia Giberto

Et la France a déplacé ses soldes d’hiver, ils commenceront le 20 janvier, soit deux semaines plus tard par rapport au calendrier initialement fixé.

Certains commerces voient par ailleurs leurs chiffres en baisse par rapport à la même période l'année dernière alors que le mois de décembre est traditionnellement le mois le plus important pour leur chiffre d'affaires. Il est en moyenne 30% inférieur par rapport à 2019. Bref, les commerçants ne sont pas optimistes : 68% craignent des ventes en recul par rapport à janvier 2020.


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept