Aller au contenu principal

Le FabLab de Charleroi aide le secteur artistique et culturel

 Le FabLab a décidé d'aider le secteur culturel et artistique en mettant leurs locaux à disposition.

La culture pourrait bien se réinventer grâce à un atelier. Le FabLab propose au domaine culturel et artistique de se rendre dans leurs locaux et de bénéficier de leurs services gratuitement. 

« On a décidé d’offrir la gratuité de FabLab, hormis les matières premières. Donc tout ce qui est accompagnement et réalisation des projets ensemble. On a toutes les machines ici pour permettre de donner vie à son idée en la prototypant : des découpeuses laser, des imprimants 3D, une fraiseuse numérique, des scies sur table, etc. », indique Delphine Dauby, FabLab manager.

Habituellement, cet atelier est utilisé pour des projets personnels ou professionnels. Mais depuis le début de la crise, le FabLab s’est adapté et trouve toujours des moyens de se rendre utile. 

« En fait, lors du premier confinement, nous avions aidé le secteur des soins de santé en produisant des visières parce qu’il en manquait à l’époque. Et ici, lors de ce confinement, les soins de santé n’ont plus besoin de nous car d’autres entreprises ont pris le relais. Mais donc on cherchait un moyen d’être utile autrement. Car au FabLab on a besoin d’être utile. Nous avons donc pensé aux secteurs qui sont un peu plus en difficulté. Comme le secteur culturel et artistique », continue la manager. 

Réadapter les activités artistiques

Pour aider ces artistes, c’est un accompagnement complet qu’offre le FabLab : brainstorming, création, fabrication, … Et c ‘est une aide précieuse pour ceux qui cherchent à adapter leurs activités à la situation sanitaire. L’un d'entre eux explique : 

« Je me suis réinventé et j’ai inventé un projet qui s’appelle « À deux roues ». L’idée c’est de pouvoir réaliser un spectacle/atelier de création d’instruments de musique avec des enfants de maternelles, primaires et secondaires. Mais en se déplaçant dans les écoles à l’aide d’un vélo et d’une remorque. Et puis  j’ai vu passer un message du FabLab qui recherchait des artistes qui était en demande pour améliorer la mobilité de leurs décors , etc. Et ça tombait vraiment bien car c’est exactement ce que je recherchais », se réjouit David Neve, animateur et artiste. 

Et le FabLab ne compte pas en rester là. Après les visières et l’aide aux artistes, d’autres secteurs pourraient bénéficier de leur coup de pouce. 

«  C’est vraiment des projets qui nous tiennent à coeur d’aider ces secteurs. Et puis si tout se passe bien, on pense ouvrir dans un deuxième temps à l’horeca. Pour l’adaptation de leur restaurant, pour changer de décor, etc. On pourrait être également là pour eux », espère Delphine Dauby.

Toutes ces initiatives sont synonymes d’entraides, plus que nécessaire en ces temps difficiles. Et le FabLab peut être un réel moyen de se réinventer et d’avancer malgré la situation.  

Pour plus d'informations, rendez-vous sur leur page Facebook.


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept