Aller au contenu principal

Le plan hivernal lancé ce 1er novembre, l’ASBL Comme chez Nous se délocalise

Le plan hivernal du Relais Social de Charleroi commence le 1er novembre et se termine le 31 mars 2021. Une année particulière avec toutes les mesures sanitaires.

Comme chaque année à la même période, le plan hivernal du Relais Social de Charleroi débute le 1er novembre. Etant donné le confinement et la situation actuelle, il a fallu s’adapter pour trouver de nouveaux lieux et de nouveaux modes de fonctionnement pour accueillir au mieux les personnes sans-abris. 

L’accueil du jour de l’ASBL Comme chez Nous emménage à Marchienne-au-Pont

Certains lieux d’accueil sont délocalisés comme l’accueil du jour de l’ASBL Comme chez Nous. Il sera installé dans le salon communal de Marchienne-au-Pont sur la place Kennedy dès le 5 novembre. Un dispositif bien particulier est mis en place. 

"C'est pas un déménagement mais bien un emménagement. On reste en partie au Rebond. La différence avec le 1er confinement, c'est que c'est une salle communale. Donc on doit amener des blocs de douche. On va installer aussi notre réseau informatique sur place. Il y a un très gros travail logistique. Donc on fait appel aux bénévoles" souligne Sophie Crapez, coordinatrice de l’ASBL Comme chez Nous.

L’ASBL Comme chez Nous veillera aussi au relogement des personnes sans-abris en collaboration avec le CPAS de Charleroi.

A noter que le Triangle propose aussi un accueil de jour pour les familles. En soirée, c’est le CPAS de Charleroi qui prend le relais pour accueillir le public précarisé avec des plages horaires dédoublées pour respecter les règles sanitaires. 

Un plan hivernal face à la crise sanitaire

Dans les lieux d'accueil, tout est fait pour éviter les contaminations. C'est la même procédure qui a été mise en place lors du 1er confinement avec la prise des paramètres dès l'arrivée des personnes accueillies, le port du masque obligatoire, se laver les mains, le respect des distanciation physique. Si une personne présente des symptômes, il y aura une possibilité de la confiner durant le temps nécessaire.

"On parle beaucoup des métiers dans l'urgence médicale mais nous on est dans l'urgence sociale. On ne voit pas la mort de tout près mais on voit la détresse profonde. C'est quelque chose de difficile à supporter même si on est solidaires avec le personnel soignant. On participe à tous les niveaux à limiter les contaminations avec notre travail d'information et de sensibilisation" confie Sophie Crapez.

Des dizaines de places dans les abris de nuit

Covid oblige, plus question d’utiliser le parc des sports pour la nuit. On devra aussi accueillir moins de SDF dans chaque abri à cause de la distanciation à respecter. Un nouveau lieu de 35 lits va donc ouvrir à la rue de la Neuville. C’est un bâtiment situé en face du CPAS, auquel viendra s’ajouter l’ancienne conciergerie du CPAS toute proche.

On retrouve aussi l’abri de nuit de Dourlet avec 20 lits et l’abri de nuit de Dampremy qui pourra accueillir 12 personnes dans le besoin. Le Triangle dispose de 12 lits pour les familles et femmes. 

Un dispositif de crise sera mis en place pour augmenter les capacités si les températures chutent de manière importante. Au total, ce seront donc 91 lits qui seront disponibles sur Charleroi.

Les Restos du coeur poursuivent leurs distributions de colis alimentaires et les équipes de rue seront aussi mobilisées pour cet hiver qui s’annonce plus compliqué que d’habitude entre confinement, couvre-feu, crise sanitaire et détresse sociale.

Voici le numéro de téléphone à contacter : 071/321212

Revoir notre reportage sur le nouvel abri de nuit pour les SDF dès l'hiver prochain (du 15 octobre 2020) :

 


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept