Aller au contenu principal

Montigny-le-Tilleul: tous avocats pour le climat

Le 16 mars, c’est un procès hors du commun qui va débuter, celui dit de l’ »Affiaire Climat ». Comme ça s’est déjà passé en France, des associations ont intenté une action en justice pour pousser la Belgique à respecter ses engagements en matière de réchauffement climatique. Quatre ministres belges sont cités. Et dimanche, un peu partout dans le pays, des actions symboliques étaient menées intitulées ‘’Tous avocats pour le climat’’. Comme à Montigny-le-Tilleul.

 

En tenues d'avocat.e.s

La plupart étaient venus en tenues rappelant celle des avocats. Comme un peu partout en Belgique, ici à Montigny-le-Tilleul, une petite centaine de personnes principalement issues d’associations environnementales, sociales ou politiques étaient présente pour donner le coup d’envoi symbolique au procès Affaire pour le climat, du nom de cette asbl qui traîne les quatre ministres de l’environnement belge devant les tribunaux pour non-respect de l’accord de Paris.

 

Le but: limiter le réchauffement climatique

L’accord de Paris signé en 2015 prévoit que les pays signataires mettent tout en oeuvre pour limiter le réchauffement climatique, entre autres en diminuant les émissions de gaz à effet de serre. L'accord prévoit de contenir d'ici à 2100 le réchauffement climatique en dessous de 2 degrés. On est encore loin de cet objectif.

 

« Nous plaidons pour que la Belgique respecte ses engagements »

Ce procès est une première puisque les quatre ministres belges seront poursuivis en justice par quelque 60 000 citoyens.

« Nous plaidons, explique Iseult Bellot, l’une des co-organisatrices de la manifestation, pour que ça bouge enfin au niveau de nos gouvernements, pour dire qu’on a assez, qu’on nous promet depuis trop longtemps. Il faut que ça bouge, et on est là pour vérifier que les politiques suivent les recommandations qu’ils se sont fixé. »

« Nos revendications, ajoute Laure Houben, l’autre co-organisatrice, c’est d’avoir une politique juste et d’arrêter d’être toujours dans la sur-consommation, être dans le ‘’juste assez’’ et pas dans le ‘’toujours plus’’.

Ce dimanche une centaine d’actions comme celles-ci étaient organisées, toutes à 15 heures, dans une centaine de villes de Belgique. Les militants sont restés immobiles une minute dans l’espoir de faire bouger les choses et rappeler toute l’urgence d’agir pour limiter le réchauffement climatique.


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

 
Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept