Aller au contenu principal

Nouveaux châssis et portes pour 74 logements de la Sambrienne

C’est un important chantier de rénovation énergétique qui est en cours dans trois cités de la Sambrienne. Les portes et châssis de 74 logements sont en train d’être remplacés. Juste avant l’hiver.

 

Pour remplacer la menuiserie vétuste et faire des économies d’énergie

Pour ces 74 logements de Mont-sur-Marchienne et Monceau, les travaux étaient attendus. Les châssis et portes étaient vétustes. Ils sont en phase de rénovation, les menuiseries extérieures en bois sont remplacées par d’autres en PVC haute performance. 41 logements à la cité Renchon à Mont-sur-Marchienne et 33 aux cités Jacquemain et Malghem à Monceau. Un chantier qui coutera quelque 420 000 euros.

« L’objectif est de rénover des logements en profondeur avec ce qui reste des budgets, explique Maxime Felon, le Président de la Sambrienne. Ici, c’est de manière plus superficielle puisqu’on passe d’un simple à un double vitrage aux dernières normes. Le locataire va donc gagner en confort et en sonorisation de son logement. Mais surtout, il aura beaucoup moins de pertes énergétiques. »

 

Une rénovation avant l’hiver

Et le projet ne date pas d’hier puisqu’il est financé dans le cadre du plan Pivert 2.0 qui portait sur les années 2009-2014 auquel sont venus s’ajouter des subsides européens. Les châssis étaient vieux de plusieurs dizaines d’années et n’étaient plus aux normes. La Sambrienne s’est dépêchée pour pouvoir les remplacer avant les grands froids. Dans un but de réduction énergétique. Le chantier a été quelque peu retardé par le Covid. Mais la volonté était qu’il soit terminé avant l’hiver. Le remplacement des portes et châssis se fait en une journée par logement. Et cinq logements sont rénovés chaque jour.

 

Bientôt 2 500 logements rénovés

Et ce chantier s’inscrit dans le plan plus global de rénovation des logements de la Sambrienne qui devrait débuter bientôt.

« Grosso modo, conclut Maxime Felon, la Sambrienne, ce sont 10 000 logements dont environ 50% a besoin d’une rénovation, soit partielle, soit lourde. Et d’ici 2025, avec la Région Wallonne, on s’engage à rénover 50% de ces besoins, soit 2 500 logements. »

Un projet donc, à plus long terme pour un budget cette fois de 115 millions. Qui permettra de remettre en location des logements en meilleur état.


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept