Aller au contenu principal

Presles: les jonquilles du château ont été saccagées

L’ouverture du parc du château d’Aiseau-Presles ne s’est pas passée comme prévu.  En effet, à la période de la floraison des jonquilles, le Comte d’Oultremont permet aux visiteurs de parcourir le parc mais cette année, trop de personnes étaient présentes et certaines n’ont pas respectées la beauté de la nature.

Depuis plus de 150 ans, les comtes d’Oultremont ouvrent au public le parc du Château d’Aiseau-Presles, seulement cette année, les choses ne se sont pas déroulées comme prévu, la tradition a été mise à mal par les incivilités du public.  Lors du dernier week-end d’ouverture, ce ne sont pas moins de 1.000 personnes qui étaient présentes dans la propriété.

« Cette année-ci, il a fait particulièrement beau, il y a eu la Covid.  Mais la chose qui est très différente des années précédentes, il y a eu les réseaux sociaux, au lieu de toucher 300 personnes, on en touche des milliers.  Ce qui fait qu’on a été un peu débordé et surtout le dernier week-end d’ouverture, c’était plein.  Et il suffit d’un demi-pourcent quand on est aussi nombreux, avec des gens qui ne respectent pas, les herbes sont piétinées.  Malheureusement les gens arrachent des bulbes alors qu’on leur demande de ne pas le faire, ce qui veut dire qu’il n’y aura plus de jonquilles l’année d’après », explique le Comte Jimmy D’oultremont. 

Des bacs de bières dans les bois, des masques et des canettes déposées n’importe où, et surtout plus aucune jonquille à certains endroits du parc, voilà ce que le Comte d’Outremont à découvert lorsque les visiteurs ont quitté les lieux.

"Un peu dépité, le lendemain quand les gens sont repartis J’ai téléphoné à Monsieur Jean Fersini, le bourgmestre d’Aiseau-Presles pour lui expliquer un peu ce qui s’était passé", confie le Comte.

En effet, suite à cet appel, le Bourgmetre d’Aiseau-Presles a diffusé un message sur sa page Facebook expliquant le désarroi du Comte.

Ce dernier a un sentiment d’irrespect envers sa propriété.

"Malheureusement, comme toujours, il y a un petit pourcentage de gens qui s’en fichent complètement, qui ne respecte rien et c’est un peu à cause de cette petite minorité qu’on a été un petit peu secoué."

Heureusement, certains endroits de la propriété ont été épargnées par les visiteurs indique le Comte Jimmy D’oultremont.

"On ne peut pas aller partout dans le parc, c’est plus au moins balisé pour plusieurs raisons.  D’abord, pour qu’on ne prenne pas toutes les jonquilles, qu’il en reste au moins dans une partie.  Et pour respecter aussi les zones de quiétude pour la faune."

Malgré cet incident, le parc devrait continuer à ouvrir ses portes lors de la floraison des jonquilles, cependant, durant quelques années la cueille sera peut-être interdite afin de laisser la nature se reconstruire.


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept