Aller au contenu principal

Réouverture des métiers de contact!

Fermés depuis 4 mois, les métiers de contact à l’exception des coiffeurs ont pu rouvrir leurs portes ce lundi 01 mars.  Un vrai plaisir pour un institut de beauté situé à Gerpinnes.

À l’exception des salons de coiffure, les métiers de contacts devaient encore laisser le volet fermé mais c’est du passé, ils ont enfin pu rouvrir leurs portes ce 1er mars après plus de 4 mois de fermeture!

« Ca faisait longtemps qu’on attendait ce moment-là.  On a eu du mal de ne plus travailler, moralement, ce n’est pas agréable.  Mais également ne plus voir les clientes, ce n’était pas facile non plus. » confie Manon Adam, esthéticienne.

Malgré la réouverture, tout ne se passe pas comme avant! En raison des mesures sanitaires à respecter, les esthéticiennes prennent 10 minutes d’intervalle entre chaque cliente afin de désinfecter la pièce et l’aérer correctement.

Julie Dubois nous explique les différentes mesures, «Entre chaque client, on doit désinfecter les tables, le port du masque pour le personnel et les clientes.  On doit également respecter les distanciations d’un mètre cinquante, ce qui n’est pas évident dans notre métier.  De plus, nous devons prendre une personne par cabine et il ne peut plus y avoir de salle d’attente. »

Aucune aide de la part de l’État!

Le gérant de cet institut n’a pas bénéficié du droit passerelle. Étant une jeune entreprise, aucune aide de l’État ne lui a été accordé.

« Étant une jeune entreprise qui a été reprise, on a droit à rien!  Heureusement que la commune de Gerpinnes  a fait un effort, en nous donnant une prime. Je pense que l’État doit revoir beaucoup de choses au niveau des aides. » 

En ce qui concerne les rendez-vous, les esthéticiennes remplissent l’agenda normalement.  Même si le gérant de l’institut craint de devoir une nouvelle fois fermer ses portes. 

« On reste quand même dans une situation très inquiétante, donc on vit au jour le jour et plus avec des projets à long terme.  Parce qu’on ne sait pas où on va.  Mais c’est important d’avoir une solidarité avec tous les indépendants! »

Néanmoins, comme de nombreux indépendants, le gérant ne comprend pas pourquoi son institut ne pouvait pas rouvrir en même temps que les salons de coiffure.

« Dans le sens ou quand un coiffeur vous lave les cheveux et qu’il vous les coupe, il y a un contact.  Chez nous, quand on fait un soin visage, on doit prendre des dispositions.  Je ne comprends pas tellement leurs décisions mais je respecte. » 

Plus de 32.000 indépendants étaient concernés par la réouverture de leurs salons.  On rappelle tout de même que les espaces bien-être comme les spas, jacuzzis ou saunas restent toujours fermés pour le moment.


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept