Aller au contenu principal

Tchalou-Ostende : "C'est la première contre-performance de la saison"

Samedi face à des Ostendaises qui leur rappelaient pourtant de bons souvenirs, les filles de Tchalou sont sans doute passées à côté de la montre en or. Et ce, après un début de partie tonitruant. 

"A 1-0, 15-12, on a le match en main. Et puis, c'est nous qui commençons à déconner. Je pense que là c'est la première petite contre-performance de la saison où là on peut nourrir des regrets. On a le match en main et on le donne complètement. Après le 15-12, c'est 13-4. Puis on commence le 2ème set et c'est de nouveau Ostende qui part directement. A ce moment-là, on a donné le match. Ça, c'est un peu le regret même si on s'est bien battu et que dans l'ensemble c'est un bon match de volley. Sur le résultat, on doit nourrir des regrets car on a baissé le pavillon" analyse Ugo Blairon, coach du Tchalou Volley. 

Retour sur ce premier set où les Côtières vont mener 0-5 sans parvenir à préserver leur avance. S'en est suivi un époustouflant chassé-croisé jusqu'à 23 partout. Deux balles de set pour Ostende; 5 pour les Thulisiennes et c'est 30-28.

"C'est un set carton plein. Et puis après, le caractère s'éteint et on accepte de faire des erreurs. On accepte de perdre les autres sets qui suivent derrière avec une réaction légère mais pas suffisante que pour gagner le match. Ça c'est sûr" souligne Maurine Renard. 

Avant d'ajouter : "Je ne sais pas si dire si on sort ou on perd pied. En tout cas, on savait qu'il allait y avoir des moments hauts et plus difficiles. Maintenant, on ne pensait pas que ça allait être autant et que le résultat allait être celui-ci ce soir".

"A un moment donné, on ne sait pas pourquoi ici on ne joue plus!"

En effet, la suite est moins précise surtout au service. Ostende en profite et la récep' locale accuse le coup : 15-18; 16-21; 19-25. La machine flandrienne est lancée. 

"Pour le moment, c'est une équipe qui est comme on l'a vu contre Charleroi : le match en main : 2-0; 15-15. Le match ici en main : 1-0; 15-12. Tout pour faire un bon résultat. Et puis, à un moment donné, on ne sait pas pourquoi ici on ne joue plus! Et là, c'est un peu dérangeant. Aujourd'hui, c'est dérangeant car c'est une équipe de notre niveau. On aurait dû être 2-0 devant" détaille le coach du Tchalou Volley.

La réaction chapelloise ne viendra jamais. Ugo Blairon grille ses temps morts et fait tourner son effectif. Mais rien n'y fait. Ostende se détache inexorablement et conclut à 17-25. 

"On avait beaucoup travaillé, on espérait vraiment cette victoire que ce soit la première d'une longue série. Malheureusement, ce n'est pas pour aujourd'hui. Ce sera sûrement pour le match de mercredi. On l'espère en tout cas. Quand on a joué contre elles en janvier, elles venaient de reprendre le championnat donc elles n'avaient pas de rythme. Maintenant, elles ont un rythme. Du coup, elles sont meilleures et elles ont travaillé pour nous battre et elles ont réussi aujourd'hui" confie Maurine Renard. 

Le Tchalou Volley veut s'accrocher et s'approcher de son adversaire. Ce qui marche plutôt bien jusqu'à 19-20. Mais Ostende s'impose sans trembler : 21-25 et 1-3 dans ce qui est sans doute une contre-performance pour les joueuses locales. 

"Nos trois plus gros services ont été absolument plus rentables du tout après le premier set et demi. Je pense qu'on a plus mis une série. Alors dans le premier set, c'était un festival de plomb. Ça c'est un peu le côté dérangeant. C'est qu'on a pas su tenir le niveau pendant longtemps ce qui n'est pas normal. Puisqu'à l'entrainement, on le fait tout le temps. Aujourd'hui, je suis déçu car je pense qu'on a ce qu'il faut pour battre Ostende. Je pense que dans l'ensemble on est plus forts. Maintenant, Ostende a été beaucoup plus régulier que nous. Ils ont tenu le niveau pendant les 4 sets et c'est ce qui fait qu'aujourd'hui Ostende gagne" conclut Ugo Blairon. 


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept