Aller au contenu principal

Une étude mobilité pour le centre de Gosselies (vidéo)

Le Conseil communal de la Ville de Charleroi a validé le lancement d’un marché public pour désigner le futur auteur d’une étude. Celle-ci portera sur la mobilité dans le centre de Gosselies.

Dans Gosselies, ce n’est pas toujours facile de circuler, de se stationner, etc. Et c’est une situation dangereuse pour les riverains et les nombreux écoliers. 

 « Dans le centre de Gosselies, il y a beaucoup de problèmes de mobilité en bonne partie liés aux écoles. Parce que c’est le deuxième centre scolaire de la Ville de Charleroi. Mais c’est aussi lié au fait que les voiries sont étroites, que le tram passe, qu’il y a beaucoup de trafics de transit, et qu’il y a beaucoup de problèmes de stationnement », explique l’échevin carolo (Ecolo) de la Mobilité, Xavier Desgain.

Pour améliorer tout ça, un plan de mobilité est en marche ! Ce lundi 24 janvier, le Conseil communal de la Ville de Charleroi a validé le lancement d’un marché public. Et ce, pour désigner le futur auteur d’une étude.

« Le but, c’est d’améliorer la sécurité routière dans le centre de Gosselies, améliorer l’accessibilité du centre de Gosselies, assurer une bonne correspondance des bus et peut-être retravailler leurs tracés. Aussi, permettre un accès sûr en vélo, améliorer le stationnement, … C’est vraiment toutes des questions qui viennent se chevaucher. C’est assez de travail pour justifier qu’on charge un bureau d’études de préparer un plan de mobilité, et d’organiser la concertation avec les écoles, les habitants, l’union des commerçants, … Pour entendre leurs préoccupations, les difficultés qu’ils rencontrent et puis travailler les solutions de mobilités qu’on mettra en place avec eux », assure l’échevin.

C’est donc un réel travail participatif, entre les différents acteurs de la Ville, qui va se mettre en place. 

Plusieurs solutions envisagées

Pour améliorer la mobilité, différentes options vont être envisagées. 

« Une fois que le bureau d’études aura proposé sa solution, nous on mettra ça dans les budgets de la Ville pour les aménagements qui seront proposés. Ou on travaillera avec le TEC pour des adaptations de services de bus par exemple, ou on pourrait voir avec les écoles pour envisager que certaines commencent un peu plus tôt ou un peu plus tard. »

Le coût de ce plan : environ 150 000 euros

« Ça demande des moyens humains qui mène à un budget de 150 000 euros. C’est quand même significatif. Mais nous allons également travailler avec le SPW. En effet, il y a une série de routes régionales qui traversent le centre de Gosselies. Donc ce n’est pas uniquement la Ville elle-même qui est susceptible de faire des aménagements. »

Les démarches sont bien en route, les premiers changements devraient voir le jour vers 2023 ou 2024.

« Maintenant que le marché public a été accepté, les services vont lancer le marché public. Je pense que dans l’année on pourra désigner le bureau d’études qui pourra lancer les réunions avec les acteurs intéressés dans cette année 2021. J’espère qu’on pourra déjà réaliser des choses en 2023 ou 2024 » conclut Xavier Desgain.

 


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept