Aller au contenu principal

UPDATE : Pas de couvre-feu dans la province de Hainaut!

Cet après-midi, le Gouverneur a organisé une réunion en  vidéoconférence avec l’ensemble des 69 Bourgmestres du Hainaut. Aucun couvre-feu n’a été décrété. Les bourgmestres de la province attendent le comité de concertation du fédéral de vendredi. 

Depuis que le fédéral a décidé de se tourner vers les pouvoirs locaux, les provinces ont pris des mesures. Dans le Brabant Wallon et dans le Luxembourg, un couvre-feu a notamment été instauré de 1h à 6h du matin. La mesure est entrée en vigueur la nuit du 13 au 14 octobre, et ce, pour une durée de deux semaines au moins.  

Certains bourgmestres, comme Mathieu Perin aux Bons Villers, dénoncent justement les mesures à échelle locale. Pour lui, cela entraîne une certaine incohérence et un manque d'adhésion de la population. Le bourgmestre des Bons Villers appelle d'ailleurs le fédéral à reprendre la main de suite. Il sera l'invité du JT de ce mercredi pour faire le point sur la situation. 

Ce mercredi vers 15h30, Maxime Daye, le président de l’Union des Villes et Communes de Wallonie et bourgmestre de Braine-le-Comte, a annoncé sur Twitter qu'à l'unanimité les bourgmestres du Hainaut attendent le comité de concertation de vendredi "avant de (re)prendre des décisions à l'échelle locale. Les citoyens demandent de la clarté et le fédéral doit jouer ce rôle vu les chiffres" indique-t-il dans son tweet.

Le gouverneur de la province de Hainaut a envoyé un communiqué de presse où il explique notamment que la situation sanitaire se dégrade fortement dans notre province. Le taux d’incidence du Hainaut est actuellement de 512/100.000 habitants dont 21 communes sur les 69 que comptent la province ont une incidence à plus de 600 pour 100.000 habitants. Ces 14 derniers jours, le nombre de cas a augmenté de 112% dans la province de Hainaut. 

"Les chiffres épidémiologiques sont donc mauvais. Nos hôpitaux craignent de faire face à une situation très compliquée dans les semaines à venir. Face à cela, notre devoir est de tout faire pour réduire la contamination à la COVID19. Après consultation des Bourgmestres ce 14 octobre, ceux-ci souhaitent, à l’unanimité, maintenir les décisions prises par monsieur le Gouverneur sur base de l’arrêté provincial du 9 octobre" explique Tommy Leclercq dans un communiqué.

Avant d'ajouter : "Les 69 Bourgmestres ont également insisté pour que des mesures fédérales fortes soient décidées afin que celles-ci soient cohérentes et homogènes sur l’ensemble du territoire. Une telle recrudescence de la pandémie ne peut être gérée que par un panel de décisions applicables sur l’ensemble du territoire belge". 


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept