Aller au contenu principal

1er mai: "Le Salopegate" débarque au tribunal

Ce matin, à la 11e Chambre du tribunal correctionnel de Charleroi, la procédure a débuté dans le procès qui oppose la MR Caroline Taquin au socialiste Eric Massin. Il a été question essentiellement d'établir un calendrier. La date des plaidoiries a été fixée au 8 octobre prochain. La défense de député provincial a jusqu'au 30 juin pour déposer ses premières conclusions avec droit de réplique après le dépôt des conclusions de l'avocat de la bourgmestre de Courcelles fixé au 31 août.

Pour rappel, il y a tout juste un an, à la tribune du 1 er mai du Parti socialiste, Éric Massin avait dérapé en tenant des propos insultants à l’égard de Caroline Taquin. Ce qui avait immédiatement suscité une vague d’indignation, avec, pour épilogue, la démission du "tribun" en tant que président de la Fédération PS de Charleroi. L'homme qui est devenu député provincial entretemps, avait décrit son adversaire libérale comme étant « la plus rosse, non c’est trop gentil; la plus salope, non c’est trop méchant; je dirais la plus hargneuse des bourgmestres de la région. »

Suite à ce discours, Caroline Taquin a porté plainte contre Eric Massin, en se basant notamment sur la loi contre le sexisme de 2014. Mais en fin d'année dernière, le parquet classait l'affaire sans suite au pénal tout en étant admonestant (réprimandant) le politique gillicien. L'élue réformatrice a alors introduit une citation directe devant le tribunal correctionnel. Ce qui signifie qu'elle a souhaité porter elle-même l’affaire devant la justice et non en tant que partie civile. La suite, ce sera donc en octobre prochain...


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept