Aller au contenu principal

Anderlues: le bourgmestre maintient la pression sur les "putschistes"

Anderlues: le bourgmestre maintient la pression sur l'USC

A Anderlues, le torchon brûle toujours au sein de la majorité PS.
Suite aux différents articles parus dans les médias, le bourgmestre d’Anderlues a envoyé un communiqué de presse. 
Dans ce dernier, Philippe Tison revient sur le pacte de majorité voté en décembre 2018, qui avait été approuvé par 13 élus socialistes sur 14. 

Le bourgmestre dénonce plusieurs décision de l’USC qui n’ont pas été acceptées: 

• Tentative de putsch à l’intérieur du parti pour renverser le Bourgmestre pourtant gagnant des élections communales ;
• Chantage à la participation au Conseil communal ayant déjà conduit au report d’une réunion du Conseil qui a eu des effets négatifs sur la gestion communale ;
• Campagnes de dénigrement à l’égard des autres élus PS au Conseil communal ;
• Menaces répétées sur des employés communaux et leur emploi ;
• Mépris des règles de fonctionnement de la section locale et de la déontologie ;
• Attitudes et prises de position publiques (anti-Tison) exclusivement sous forme de propagande personnelle;
• Trahison de l’esprit et des valeurs du Parti Socialiste et manque de loyauté vis-à-vis des
candidats PS locaux qui se présentent aux élections régionales et fédérales.

Il déclare: « Il est inadmissible que des élus ayant voté le Pacte de majorité et membres du Collège communal, menacent par ambition et profit personnels de bloquer le fonctionnement de la commune. Cette demande incongrue a pourtant été faite par Monsieur Zanola qui se présente aujourd’hui comme une victime ! Navrant ! »

 

Revoir notre sujet du 03 juin 2019 - PS d’Anderlues: « Rendez-nous nos attributions »

 


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept