Aller au contenu principal

Anderlues: le PS met de l'huile sur le Tison...

Vendredi avait lieu le conseil communal d’Anderlues. Sur les 23 élus qui devaient être présents, seulement 13 avaient pris place. Parmi eux, les neuf d’AJC (Anderlues J’y Crois) et les quatre du groupe Zanola PS. Absence remarquée de Philippe Tison et sur proposition d’Hadrien Polain, c’est Rudy Zanola, le premier échevin, qui a donc présidé ce conseil. 

« Nous avons pris nos responsabilités en tant qu’élus de venir au conseil communal. Il faut savoir également que la veille nous avions reçu un mail de Philippe Tison nous interdisant d’assister à ce conseil communal », explique Guglielmo Pastorelli, le porte-parole du Groupe Zanola PS.  

A l’ordre du jour, l’annulation de certaines délégations au collège communal. C’est-à-dire: les marchés publics, les concessions des travaux et la gestion du personnel. Elles sont donc repassées entre les mains du conseil communal.

« Cela veut dire que si nous voulons changer une porte, une serrure ou une ampoule, cela doit passer par le conseil communal comme c’est prévu dans le code de démocratie locale », confie le conseiller communal, Hadrien Polain. Il faut préserver l’administration de toute querelle émanant du PS. »

La motion de méfiance plane sur l’Hôtel de Ville

Contacté par nos soins, aucun des élus PS n’a voulu s’exprimer en expliquant que la section d’Anderlues est toujours sous tutelle. La motion de méfiance plane sur l’Hôtel de Ville mais pour qu’elle soit validée, il faut une majorité du conseil communal dont au moins sept des élus du Parti Socialiste. « Aujourd’hui, nous ne savons plus avec qui travailler, explique Hadrien Polain. D’un côté, nous avons eu des fausses promesses, de l'autre, le PS devait les sacrifier (les quatre du groupe Zanola), il ne la pas fait. Nous aimerions que ce soit clair. » 

« Elio Di Rupo disait il y a quinze ans d’ici qu’il fallait nettoyer tous les parvenus, J’espère qu’aujourd’hui, le grand président (du PS), Paul Magnette, que nous apprécions fortement, va continuer dans cette voie », enchérit ainsi Guglielmo Pastorelli. 

C’est donc la crise à Anderlues. Plusieurs questions se posent: le groupe Zanola va-t-il se mettre en tant qu’indépendant ? Philippe Tison va-t-il emmener avec lui les neuf autres élus PS ou bien vont-ils faire un pas de côté et rejoindre le groupe Zanola ? Du côté d’AJC, on reste spectateurs même si ça comme à bien faire. Le groupe Zanola le confirme, il reste pour l’instant socialiste. Suite de cette saga, au prochain épisode. 


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept