Aller au contenu principal

Auvelais : un cimetière nature grâce à quelques travaux

Depuis le 1er juin 2019, il est interdit d'utiliser des pesticides dans les espaces publics wallons. L’entrée en vigueur de cette décision, prise le 1er juin 2014, s’inscrit dans l’objectif Zéro Phyto du Programme wallon de réduction des pesticides (PWRP). Une période de transition de 5 ans avait été prévue pour permettre aux pouvoirs locaux d’adapter leurs pratiques.

L’interdiction d’usage de produits phytopharmaceutiques dans les espaces publics et les espaces privés accessibles au public concerne donc également les cimetières.

Quels sont les objectifs poursuivis ?

Les cimetières présentent de nombreuses difficultés dans la mise en place de pratiques sans herbicides et plus respectueuses de la biodiversité, leur conception très minérale et la symbolique du lieu conduisent à ce que le moindre brin d’herbe soit perçu, par les familles, comme un abandon ou un manque de respect envers les défunts.

Le Collège Communal de Sambreville, soutenu dans sa démarche par le Conseil communal, a décidé d’entamer une politique de végétalisation des cimetières et de gestion écologique de ces espaces.

Quelles sont les mesures qui vont être mises en œuvre ?

La mise en place d’un cimetière vert requiert plusieurs étapes. Le 17 mai prochain, une première phase de travaux va démarrer ! Après avoir étudié les différents paramètres à prendre en compte pour une végétalisation optimale (surface végétalisable, obstacle à la gestion...). Les allées seront enherbées selon la procédure suivante :

  • Les graviers des allées vont être enlevés et réutilisés sur d’autres sites communaux (pas d’évacuation, pas de déchet).
  • Le sol va être fraisé sur 10 cm et ratissé afin d’obtenir une surface plane.
  • Le semis (herbe) sera réalisé.
  • Une finition au rouleau est prévue, pour que les graines du semis soient bien intégrées au sol.

Et ensuite ?

Une seconde phase sera ensuite évaluée concernant la gestion des espaces entre les tombes, des espaces mémoriels et des espaces de dispersion. Une attention particulière sera portée à la valorisation des déchets verts et à la réintégration du « vivant », principalement les insectes et les papillons, afin de ramener de la biodiversité dans nos espaces de mémoire.

Auvelais sera le premier cimetière à vivre ce changement, mais les autres suivront, puisque le Collège communal a décidé de mettre les moyens au budget 2021- 2022 pour la poursuite de ce projet.

Quels sont les résultats, les impacts pour la biodiversité ?

Au-delà de l’aspect esthétique, la végétalisation et la gestion écologique des cimetières participe à réduire le phénomène d’îlot de chaleur urbain et à développer la trame verte au sein de la ville. Ces espaces offrent de nouveaux habitats pour la faune et la flore.

Le citoyen, relais indispensable…

Par des plantations et le nettoyage des tombes de vos êtres chers, vous aussi, contribuez à la réussite de ce projet !

"Notre service environnement peut vous conseiller si vous désirez choisir des essences utiles que vous voudriez disposer autour de la tombe de vos défunts, pour que les plantations vous correspondent, soient à votre goût, n’hésitez pas à nous appeler (071/260.224)." précise le service concerné. 


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept