Aller au contenu principal

Bulles de 50 dès juillet pour les mouvements de jeunesse: les Scouts et les organisateurs de stages sont soulagés

C’est l’une des décisions du Codeco qui a été particulièrement bien accueillie. La bulle va passer à cinquante pour les mouvements de jeunesse dès le mois de juillet. C’est le soulagement chez les Scouts qui pourront organiser leurs camps d’été presque normalement. Et les organismes qui proposent des stages, comme la Ferme des Castors d’Aiseau, sont aussi satisfaits. Mais tous se disent prudents. Ils attendent de voir ce que les protocoles leur imposeront.

 

« Ouf! Les camps pourront avoir lieu »

Pour les mouvements de jeunesse, c’est un soulagement. La bulle sera élargie à 50 pour juillet-août.

« La confirmation que les camps pourront avoir lieu, c’est une très bonne nouvelle, se réjouit Adrien Mogenet, le porte-parole de la fédération des scouts de Belgique. Les enfants et les ados en avaient vraiment besoin. On est contents aussi au niveau du timing. C’est relativement tôt. L’année dernière, on l’a su seulement à la toute fin du mois de mai. Cette fois, ça laisse plus de temps aux animateurs pour se lancer dans les préparatifs.

 

Il faut rester prudent en attendant les protocoles

 

Mais avant de peaufiner les organisations, il faudra attendre les protocoles précis. L’an dernier, ils étaient stricts, en terme de port du masque, de contacts avec la population ou de mesures à prendre en cas de symptômes de Covid, par exemple. Les Scouts attendent donc de savoir quelles seront les conditions qu’ils devront respecter.

Une autre bonne nouvelles, c’est pour les réunions hebdomadaires. Dès le 8 mai, on parle d’un élargissement des bulles de 25. Il ne reste que quelques réunions avant les vacances d’été, mais les Scouts jugent malgré cet élargissement positif.

 

« On va vers le positif »

Du côté de la Ferme des Castors, la réaction est aussi positive pour ses stages d’été.

« Pour les vacances de Pâques, on était par bulles de dix enfants, explique Hélène Van Nuffelen, la gérante de la Ferme des Castors. Ici, on passe à une bulle de 50. Il y a plus de souplesse au niveau des âges aussi et il y a une possibilité d’hébergement. Donc on va vers le positif. »

 

« Mais tout peut encore changer… »

Comme chez les scouts, ici aussi, on reste prudent. On rappelle qu’il y avait eu un « rétropédalage » pour les vacances de Pâques.

« Peut-être que le 20 juin, ajoute la gérante de la Ferme des Castors, il y aura une marche arrière, ou peut-être aussi une augmentation de la quantité de la bulle. Depuis un an, on vit pratiquement au jour le jour. On s’adapte, et on reste résolument positifs et joyeux. »

On le voit,  le secteur reste prudent et attend les protocoles avant de se mettre au travail pour l’été. Mais l’heure est au soulagement et à la satisfaction.


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept