Aller au contenu principal

Canicule: boire beaucoup d’eau surtout pour les aînés

Parmi les personnes les plus touchées par la canicule, il y a bien évidement les personnes âgées. Elles doivent, encore plus que d’autres, s’hydrater, boire régulièrement et veiller à rester au frais. Dans les maisons de repos, c’est le maître-mot. Et les aide-familiales ont aussi pour mission d’aider nos aînés à résister à ces fortes chaleurs. Une de nos équipe est allée à la rencontre d’une bénéficiaire d’aide-familiale et dans une maison de repos du CPAS de Charleroi pour voir comment ça sa passe.

Chez soi, une aide pour rappeler les bonnes pratiques

Tous les matins, Pierina, aide-familiale au CPAS de Charleroi passe chez Andrée, à Gilly. Une personne âgée qu’elle aide au quotidien. Mais avec la canicule, la première chose qu’elle fait, chez Andrée comme chez les autres bénéficiaires dont elle s’occupe, c’est de rappeler les conseils en cas de fortes chaleurs: boire régulièrement et se protéger du soleil.

« Je les motive à boire un verre d’eau avec moi, explique l’aide-familiale du CPAS. On en boit un chaque heure. Il faut leur rappeler de manger aussi. Et on peut aussi un peu perdre la tête avec la chaleur. »

« J’ai déjà connu de telles chaleurs quand j’étais jeune, ajoute Andrée. Quelques fois dans les mois de mai et juin, il faisait très très chaud. Comme maintenant. Avec des températures de 35 à 38 degrés. "

A No P’Tit Nid, l’hydratation, c’est la priorité

Et dans les maisons de repos, par ces fortes chaleurs, la lutte contre la déshydrations devient le premier travail. Et les résidents de la maison de repos du CPAS de Charleroi No P’tit Nid de Gilly peuvent aussi bénéficier de deux locaux climatisés. Ainsi que d’un petit jardin.

« Nous faisons des tours au maximum toutes les deux heures, explique Sylvie Mirgaux, infirmière à No P’tit Nid. Dans les couloirs, les salles et les chambres. Nous devons stimuler les résidents, puisque les personnes âgées n’ont plus la sensation de soif. Nous avons aussi un appareil à granita et des glaces à l’eau par exemple. »

« Ici, on a beaucoup de choses différentes à boire, nous confie cette résidente de No P’tit Nid. C’est motivant. Et c’est plus rafraichissant. Dans ma vie, j’ai connu des périodes aussi chaudes. Mais c’était en Sicile. »

Quel que soit l’âge, on s’entraide

En attendant, chacun doit réagir ici. Andrée, elle, prend aussi soin de son aide-familiale.

« Je ne lui fait pas faire trop de travail lourd, renchérit Andrée. C’est difficile pour elle aussi de travailler dans toute cette chaleur.  En fait, elle veille sur moi et je veille sur elle. »

Comme quoi, lutter contre la chaleur du climat n’empêche pas de lutter POUR la chaleur humaine…


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept