Aller au contenu principal

Canicule : les ouvriers du service de Nature en Ville de Charleroi sous le cagnard

Les températures ont une nouvelle fois aujourd'hui atteint des records. Et en cette période de canicule, les ouvriers communaux du service Nature en Ville de Charleroi, souffrent eux aussi sous les serres de Ransart. Avec 33 degrés affichés au thermomètre à 10h00 du matin, les 6 ouvriers ont tenté comme ils pouvaient de chercher un peu de fraîcheur. 

Une température étouffante sous la serre

33 degrés à 10h00 du matin, c’est température qu’affiche le thermomètre du service nature en ville de Charleroi. Ici, sous la serre géante, les 6 ouvriers  communaux ont pour arme contre la canicule, plusieurs tuyaux d’arrosage. 

« L ‘arrosage commence dès 06h00 du matin. Plus nous commençons tôt et mieux c’est pour les plantes », déclare Didier Cambier, ouvrier au service Nature en Ville de Charleroi.

Des horaires adaptés

Horaires adaptés, pauses plus fréquentes, toutes les précautions nécessaires ont été prises pour que le bien être au travail soit respecté.

« La ville de Charleroi est passée en horaire canicule. Nous commençons la journée à 06h00 du matin, pour la terminer à 11h00 »; dit Didier Baumet, contremaître au service Nature en Ville de Charleroi.

Des plantes arrosées plus que d’habitude

Egalement chouchoutées plus que d’habitude, ces plantes ont besoin de plusieurs milliers de litres d’eau par jour en période de canicule, un cout supplémentaire pour la ville, mais indispensable pour toutes ces espèces.

« Cela a évidemment un coût supplémentaire, mais au vu de la qualité des nos plantes, cela en vaut la peine », ajoute Didier Baumet.

Le retour à la normale prévue dans les prochains jours du côté des températures, est en tout cas attendu au sein du service nature en ville de Charleroi.


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept