Aller au contenu principal

Carnavals annulés à Lobbes. Grands feux annulés à Gerpinnes. Comment et pourquoi?

En ce début 2021, le folklore paye une fois encore un lourd tribut à la crise sanitaire. Dernièrement, ce sont les carnavals de Lobbes et les grands feux de Gerpinnes qui en ont fait les frais. On vient d’annoncer leur annulation. Des décisions pas évidentes à prendre et qui auront des conséquences sur le folklore.

Lobbes: pas de carnaval en 2021

A Lobbes, ce sont les cinq Carnavals qui font le folklore local de janvier à mai. Mais pour 2021, ils ont du être annulés. Le nouveau bourgmestre, Lucien Bauduin, avec sa majorité s’est concerté avec les responsables des diverses sociétés et comités carnavalesques pour chercher une solution. Mais le constat a été qu’il n’y avait pas d’autre solution: il fallait annuler les carnavals lobbains.

Gerpinnes: on n’allumera pas les grands feux cette année

Et à Gerpinnes, la décision est la même pour les grands feux, l’autre folklore local après la Sainte Rolende.

« Le plus gros problème, rappelle Julien Herman, l’échevin du folklore de Gerpinnes, c’est que les rassemblements de plus de quatre personnes restent interdits. Donc c’était très compliqué de prévoir un grand feu en créant des bulles, des zones bien définies avec une gestion des entrées et des sorties. »

Mais cette annulation est contestée par une partie des comités organisateurs et par l’opposition. Marcellin Marchal qui est membre du Comité des fêtes de Gerpinnes et conseiller communal PS, estime, lui qu’il aurait été possible d’organiser des grands feux avec des groupes limités de personnes, en bulles, sur réservation.

Des subsides entiers à Lobbes, rabotés à Gerpinnes

Cette année, Gerpinnes a donc passé accord avec Tibi pour ramasser les sapins à la place des Comités, et annulé les grands feux. Mais à Gerpinnes comme à Lobbes s’est posée la question des subsides aux comités.

« Comme les comités n’ont pas pu organiser d’activités l’an dernier, précise l’échevin du folklore de Gerpinnes, ils n’auraient pas eu droit aux subsides. Mais on ne les a pas supprimés, on les a divisés par deux pour que les comités puissent payer des frais comme les assurances qu’ils ont chaque année. »

« Fort logiquement, explique, par contre le bourgmestre de Lobbes, au niveau local, ça s’est imposé à nous. On a reconduit ces petites subventions. C’est notre petite pierre à l’édifice et donc les subventions 2021 sont reconduites, évidemment. »

«Annuler, c’est prendre le risque que le folklore disparaisse

Et de rappeler qu’à Lobbes, toutes les décisions à propos des carnavals ont été prises en accord avec les acteurs du folklore Le comité de Gerpinnes regrette, lui, un manque de concertation préalable. Et la crainte reste qu’après deux ans sans grand feu, la tradition ne s’éteigne.

« Dans les comités, on est tous bénévoles, rappelle Marcellin Marchal, membre du Comité des Fêtes de Gerpinnes et conseiller communal d’opposition. On ne gagne pas un centime là-dedans. Avoir des gens motivés, ce n’est déjà pas évident, mais si on ne peut plus rien organiser, je crains que ça ne rende ces fonctions moins attractives. »

Le Collège gerpinnois dit avoir lancé un appel (mais après décision d’annulation), à tous les comités pour se concerter en vue des festivités futures. Un bon point pour les organisateurs d’événements locaux, mais qui, selon eux, aurait du déjà se dérouler plus tôt. 

Pour construire ensemble et autrement. Le folklore doit se repenser si on veut entretenir les flammes de la tradition.


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept