Aller au contenu principal

Ce médecin nalinnois a vécu les attentats du 11 septembre

Personne ne peut oublier les attentats du 11 septembre 2001 qui ont frappé les Etats-Unis. New-York a été la ville la plus touchée et parmi les personnes qui s’y trouvaient, il y avait Jean-Claude et son épouse, deux habitants de Ham-sur-Heure/Nalinnes. 

Arrivé sur le sol américain deux jours plus tôt pour assister à un congrès réunissant des médecins endocrinologues (traitement du diabète) du monde entier, le couple en avait profité pour visiter les deux tours. Deux jours plus tard, elles étaient à terre. Jean-Claude a assisté à cet événement meurtrier et raconte ce qu'il a vécu. 

« Deux jours avant, nous avons mangé dans l’une des deux tours jumelles. C’était au rez-de-chaussée et le décor était magnifique, tout en marbre avec une palmeraie dans le fond. Je me souviens que j’avais dit bêtement à mon épouse: ‘tout est en marbre ici, tout est costaud, c’est fait pour durer 2000 ans comme les pyramides'. 48 heures après, les tours étaient par terre », raconte Jean-Claude Daubresse. 

Le 11 septembre, Jean-Claude décide ne pas assister aux réunions du congrès, elles ne l'intéressaient pas. Il décide alors de prendre le métro pour se rendre à proximité des deux tours. « Durant le voyage, le chauffeur a commencé à crier, à hurler, à pleurer en disant que l’on arriverait pas à notre objectif. Puis, avec mon épouse, nous sommes sortis du métro et arrivés à l’air libre, le choc était impressionnant: les tours étaient en flamme et de la fumée sortait de partout. A ce moment-là, on ne savait pas ce qu’il s’était passé », explique en détail le Nalinnois. 

Un ciel bleu azur qui se transforme grisaille mortelle 

« Quand la première tour est tombée, ça a été un choc dont j’ai vraiment eu du mal à me remettre. Au point que j’ai dû me coucher sur un banc dans un parc. On ne comprenait rien à ce qui était en train de se dérouler. On avait vu les gens qui sautaient des tours, c’était des petits points noirs qui descendaient le long des tours. C’était un véritable cauchemar. »

« Puis, nous avons vu les deux tours s’effondrer. C’est le plus gros choc émotionnel de ma vie »


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept