Aller au contenu principal

Charleroi : Carole ouvre son bar à chats en plein coeur de la ville

Dès que l'Horeca pourra ouvrir à nouveau ses portes de façon optimale, Carole Van Brakel proposera un bar à chats à quelques mètres de la Place verte à Charleroi. La jeune femme a trois passions dans la vie : sa ville, la pâtisserie et les chats. Elle a donc décidé de les réunir en un seul projet : Carolocat. 

Carole a toujours rêvé d’indépendance, les circonstances de la vie ont fait que désormais, elle peut mener sa barque comme elle le souhaite grâce à un projet dénommé : carolocat. 

Il s'agit d'un bar à chats, comme il en existe déjà à La louvière, Bruxelles, Liège ou Bruges. Ils ne sont pas encore très nombreux, mais prochainement, la métropole aura le sien.  

« Un bar à chats, c’est un tea room où l'on peut déguster une pâtisserie ou un petit lunch maison et où l’on est accompagné de petits félins, des chats. C’est une ambiance très agréable. » 

Un bar à chats pour quoi faire ? 

Quel intérêt me direz-vous peut-être de prendre un thé, une boisson ou un petit gâteau avec des chats qui vous tournent autour ? 

D'une part, il y a des gens qui aiment ça. Ensuite, même si ce n'est pas l'objectif premier, ce concept offre la possibilité d'adopter le félin qui vous aurait séduit à l'occasion de votre passage dans le bar. 

« En fait, les chats qui sont présents au sein du bar, viennent de la S.P.A. de Charleroi et seront proposés à l’adoption. Moi, je suis considérée comme famille d’accueil pour les chats qui sont dans le bar. Et lorsqu’une personne veut adopter un chat, l’aspect administratif est géré à la SPA à Mont-sur-Marchienne, une fois que je suis prévenue par mail, la personne peut venir chercher son chat.»

La superficie de son établissement permet à Carole Van Brakel d'accueillir une dizaine de chats. Ils auront aussi une pièce rien que pour eux. Et ils seront en totale liberté à l’intérieur du bar.

Mais que l’on se rassure, interdiction pour eux de passer par la cuisine, ou de grimper sur le comptoir. Ils auront suffisamment d’aménagements à leur disposition, promet Carole. 

46, rue de Marcinelle

Le projet est soutenu par Charleroi entreprendre. Grâce à cela, Carole a pu lancer une opération crowdfunding sur la plateforme Ulule. Il lui reste 17 jours pour atteindre les 2500 euros dont elle a besoin. Elle a déjà réalisé 42% de son objectif, il lui manque le petit coup de pouce final.  

« Chacun peut me filer un petit coup de patte comme je dis, et faire un petit don en participant à la hauteur de ce qu’il peut. A partir de 15 euros, en échange vous pourrez recevoir des sacs réutilisables à l’effigie de Carolocat, des bons pour un plaisir sucré ou encore pour une fête d’anniversaire. »

L’ouverture du carolocat se fera un peu après la réouverture complète de l’Horeca. Bien que Carole bénéficie d’une grande terrasse, elle a préféré attendre avant d’ouvrir dans de bonnes conditions. Le Coronavirus a retardé son projet, mais comme la jeune femme est de nature plutôt optimiste, elle a préféré y voir un signe du destin qui lui a permis de trouver l'endroit idéal pour accueillir ses petits protégés dans des conditions optimales.

Le bar à chats sera situé au 46 de la rue de Marcinelle. Et si vous voulez tout savoir sur le carolocat ou entrer en contact avec Carole Van Brakel, elle vous répondra avec plaisir sur les réseaux sociaux. 

 


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept