Aller au contenu principal

Charleroi : trois pavillons de l’Hôpital Vincent Van Gogh évacués

La crue de l’Eau d’Heure a nécessité l’évacuation préventive de trois pavillons de l’Hôpital Vincent Van Gogh de Marchienne-au-Pont, durant la nuit dernière et ce vendredi. Au total, 58 patients ont été transférés au sein des autres hôpitaux du CHU de Charleroi.

C’est vers minuit, dans la nuit de jeudi à vendredi, que l’eau s’est approchée du seuil du pavillon 1, accueillant des patients hospitalisés pour leurs assuétudes. Fort heureusement, ce bâtiment devait être fermé ce vendredi pour le « plan été » et les derniers patients devaient rejoindre d’autres chambres du site. Ils ont donc été répartis rapidement.

L’eau a continué à monter et à s’infiltrer via les évacuations des sous-sols, menaçant les installations techniques. Par précaution, la décision d’évacuer les 30 patients de ce pavillon a été prise. Ceux-ci ont d’abord été rassemblés au sein d’un réfectoire de l’hôpital avant d’être transférés, vendredi matin, vers un service de l’Hôpital Civil Marie Curie de Lodelinsart ouvert en urgence. Les patients souffrant de troubles psychotiques, de l’humeur ou de personnalité se sont montrés calmes et disciplinés.

Malgré les annonces de décrue, le niveau de l’Eau d’Heure n’a pas baissé, que du contraire. En matinée, la décision d’évacuer le pavillon 3, accueillant des cas psychiatriques plus lourds (dont trois personnes sous contention) a donc été prise. Dans l’après-midi, 28 patients ont été transférés vers une unité de l’Hôpital André Vésale de Montigny-le-Tilleul, ouvert elle aussi en urgence.

Selon les premières estimations, les patients ne pourront regagner l’hôpital Vincent Van Gogh que d’ici une quinzaine de jours. Un autre bâtiment (la ferme Bocace), qui accueille les services mobiles psychiatriques, a quant à lui subi de lourds dégâts. Il convient également de rappeler que les hôpitaux du CHU de Charleroi ont aussi accueilli jeudi les 112 résidents de la maison de repos Pierre Paulus de Châtelet, qui fait elle aussi partie de l’ISPPC. Au total, ce sont 140 personnes qui ont ainsi été hébergées en urgence par le CHU.

Découvrez notre reportage sur l'évacuation de la maison de repos Pierre Paulus de Châtelet juste ici.


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept