Aller au contenu principal

Charleroi: voici les nouveaux noms de rues 

Charleroi: voici les nouveaux noms de rues 

A l’initiative de l’Échevin en charge de l’État civil- Population, le changement de certains noms de rue et la suppression de doublons odonymiques ont été adoptés par le conseil communal : 

Section de Gilly, « Chemin1 » et « chemin 2 » deviennent respectivement « rue des Houyeûs » et « rue des Gueules noires »
Rue des Houyeûs et Rue des Gueules noires : ces chemins se situent dans la Cité Germinal à Gilly. Ils relient l'Avenue Germinal à l'Avenue Emile Zola. Par souci de cohérence, ils feront référence au nom de la mine. 

Section de Montignies-sur-Sambre la rue Joseph Wauters est renommée "rue de Waldkirch" 
Ville allemande du Brade-Wurtemberg, elle est la troisième et dernière ville jumelée à Montignies-sur-Sambre, avant la fusion des communes de 1977.

Section de Jumet, la « Place Astrid (Reine) » devient la « Place de la Perche »
Place de la Perche : ancien nom de l'endroit, il est encore utilisé par les aînés. Il rappelle un ancien sport local disparu (tir à l'arc) dont la perche se dressait à cet endroit.

Toujours à la section de Jumet la rue du « Tilleul » est rebaptisée « rue dèl Banêre »
Produit de verrerie, èl banêre était une bouteille plate en verre opaque, que l'on fermait avec un bouchon de liège, destinée à contenir 5 litres de bière.

A la section de Roux, la « rue de Bayemont » devient la « rue des Couloûdes »
Cette rue conduit au terril du même nom (appelé parfois "Couloutes").

Section de Marchienne-au-Pont, la « rue du Cimetière » devient enfin la « rue du Curé Robert ».
En hiver 1892, l'abbé Léon Robert est désigné par l'Evêché pour diriger la paroisse de la Docherie. Une paroisse difficile, qui n'a pas bonne réputation. Il y est envoyé d'ailleurs par mesure disciplinaire, après un comportement jugé pas assez catholique dans sa paroisse pécédente. Il a alors 34 ans. La cure est insalubre. Mais il possède une fortune personnelle. Il fera faire des travaux au bon temps. L'école catholique était si délabrée qu'elle a dû fermer. Il veut la réhabiliter. Pas d'école catholique pendant 10 ans. Mais, vers 1920, plus de 900 élèves sont répartis dans plusieurs écoles sur la Docherie. Une véritable guerre scolaire s'en suivra. Forte personnalité. Caractère légendaire. Meurt en 1951.


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept