Aller au contenu principal

Châtelet : Un nouveau projet pour le centre de jour pour adultes et adolescents

Le centre de jour pour adultes "les Peupliers" de Châtelet, va accueillir sur son site, les adolescents de "la Ramure" à Bouffioulx. Les deux centres font partie de l'Asbl CESEREC, ce projet et quelques autres sont réalisés grâce à l'aide et au financement de Wallonie Santé, l'invest public destiné à soutenir les entreprises du secteur à profit social. 

Wallonie Santé, l'invest public de soutien aux entreprises du secteur à profit social s’est engagé à soutenir le groupe ITERALE qui fédère des opérateurs dans les secteurs de la santé mentale, du handicap et de l’Aide à la jeunesse.

Un accord qui porte sur un montant global de 5 M€, vient d'être approuvé par lequel Wallonie Santé soutiendra, au travers du groupe ITERALE, les ASBL ALISES, BELLERIVE et CESEREC de Châtelet. Dominique Van de Sype, administrateur chez ITERALE se réjouit de cette décision

« Ces associations qui emploient beaucoup de personnel et accueillent beaucoup de bénéficiaires ont besoin d’infrastructures adaptées à leurs activités, donc non énergivores et accessibles aux personnes à mobilité réduite. Et donc ITERALE qui regroupe plusieurs associations a négocié un package financier (de 5 millions d’euros) qui va trouver son correspondant dans le secteur bancaire privé, afin de permettre le développement de nouvelles infrastructures ou la rénovation de structures existantes. »

L'institution "les Peupliers" va étoffer sa "Ramure"

C’est en 1973 que l’Institut Médico-Pédagogique « Mont-Chevreuil » est créé afin de donner plus de moyens à l’école d’enseignement spécialisé « Mont-Chevreuil ». Petit à petit, l’institution se diversifie et évolue avec la population accueillie.

En 1982, l’équipe du semi-internat fonde « Les Peupliers » qui prennent en charge des enfants non-scolarisables ou momentanément déscolarisés dont certains sont polyhandicapés.

André Cochet, président du CESEREC nous rappelle comment est né ensuite le centre de jour "la ramure".

"Les Peupliers ont rapidement quitté le site de Bouffioulx, pour créer leur institution à Châtelet. L'école d’enseignement spécialisé "Mont-chevreuil" a ensuite quitté le giron de l’asbl CESEREC, pour aller s'installer à Aiseau-Presles. Au fil du temps, nos élèves grandissant, nous avons créé un centre d’accueil pour adultes appelé "la  Ramure". Pas mal de nos jeunes âgés de 18 ans devant quitter les Peupliers, les parents se sont retrouvés démunis et nous ont appelé à l'aide, c'est donc ainsi qu'est née cette deuxième institution."

Aujourd'hui, l'asbl CESEREC a donc deux implantations, ce qui signifie deux fois plus de frais. La solution était évidente, il fallait réunir les deux institutions sur un seul site. Dominique Van de Sype, administrateur chez ITERALE, nous confie quelques détails d'un projet en gestation.

"L’idée à terme est d’avoir un seul site d’exploitation qui accueillera le centre de jour pour adultes et adolescents avec des unités bien séparées. Mais cela permettra sur un seul site de proposer des activités extérieures et puis surtout nous avons un centre d’hypothérapie qui pourra être accessible à tous. Le CESEREC envisage donc de construire l’unité "Ramure" sur le site des Peupliers."

L'institution la "Ramure" occupe des bâtiments assez vétustes, il semblait donc logique pour le président du CESEREC, André Cochet, d'aller vers Châtelet où il y a plus de place et plus de facilités. 

"Les bâtiments sont énergivores et ne sont plus vraiment adaptés à nos pensionnaires. L’objectif est donc de rassembler les deux institutions sur le site le plus vaste, celui des Peupliers. Nous pouvons y construire des bâtiments neufs et parfaitement aux normes, sans que ne soient mélangées les deux institutions. Sur le site, il y a également un paddock qui permet de faire de l’hypothérapie. Cette activité également accessible aux majeurs, engendrent de nombreux coûts de transports actuellement. La cuisine est également centralisée aux peupliers mais là aussi il y a toute une logistique à gérer. Donc la réunion des deux est la solution idéale, mais elle est toujours à l’état de projet. ."

Le centre "Les Peupliers" accueille actuellement 28 jeunes et "la Ramure" environ 35 adultes. Le budget du projet n'a pas encore été établi. Mais Dominique Van de Sype rappelle que si le secteur est financé, il a toujours besoin d'un appoint du privé pour financer de nouvelles infrastructures.

"Le secteur est financé mais doit amener des garanties pour avoir accès aux banques, donc ce partenariat avec Wallonie Santé permet d’amplifier les moyens et d’apporter une sorte de garantie."

Le président du CESEREC, espère pouvoir entamer les travaux d'ici deux ans, mais ça c'est un souhait, pour l'instant, le projet en est au stade de l'étude de faisabilité. Le Conseil d'administration qui se réunira la semaine prochaine devra probablement débattre de ce point à son ordre du jour.

Le 25 novembre prochain, l'équipe des Peupliers invite ses partenaires à venir découvrir ses installations et les aménagements qui y ont été récemment réalisés. L'institution en profitera pour présenter aussi ses projets futurs d'aménagement.

Pour en savoir plus sur ces institutions et leurs activités :

https://www.facebook.com/les.Peupliers.la.Ramure.Ceserec/


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept