Aller au contenu principal

Chimay: la Culture en rayon dans un supermarché

En marge des actions still standing for culture, ce week-end, à Chimay, un gérant de supermarché avait aussi voulu mettre les artistes à l’honneur. Samedi et dimanche, des chanteurs, des DJ et des peintres ont performé dans les rayons. De petits concerts entrecoupés de pauses pour ne pas créer de rassemblements qui ont ramené la culture au centre des préoccupations.

 

Un concert dans une église: non, dans un supermarché: oui

Entre les oeufs, le lait et le fromage, un synthé, une guitare, des statues, une toile et une palette. Des artistes de la région sont au milieu des rayons. Dimanche matin, un concert de l’auteur, compositeur, interprète chimacien Olivier Terwagne était agrémenté de la performance artistique du peintre Vince Art Curtis. Une façon pour le gérant du magasin de dénoncer les ‘’inepties’’ (sic) de certains règlements.

« Quand je vois qu’il est interdit d’organiser un événement en respectant certaines règles dans une église, par exemple, explique Florent Thonet, le gérant du supermarché, alors qu’ici, dans un supermarché où plus de mille personnes passent au cours d’une journée, on peut légalement organiser ce type d’événement, c’est abberant. »

 

« Ca fait du bien »

L’idée est aussi de défendre les artistes, à l’arrêt comme on le sait depuis un an, et de leur redonner une opportunité de contact avec le public.

« L’idée, c’est de montrer qu’il y a quand même moyen d’offrir de la chanson même si on n’est pas dans un lieu culturel agréé, insiste Olivier Terwagne, chanteur originaire de la région. Dans le contexte actuel de ré-invention, ça fait du bien. »

 

Les clients sont curieux et ravis

Les clients passent parfois sans presque un regard. Mais nombreux sont ceux qui s’arrêtent et apprécient ce moment un peu hors du temps.

« Les réactions sont assez positives, se réjouit Vince Art Curtis, artiste entre autres peintre. En tant qu’artiste, notre but, c’est de partager. Et donc, pour moi, c’est très émouvant de le faire. Et puis, ça fait tellement longtemps. Ca fait du bien, quoi. »

 

Le manque de culture est bien là

Et la réaction positive des clients prouve bien que le manque de culture commence à vraiment se faire ressentir. « Ca fait tellement de bien! », nous a entre autres dit une dame qui a arrêté de faire ses courses pour écouter chanter Olivier Terwagne et regarder les traits et couleurs s’étaler sur la toile de Vince Art Curtis.

« C’est bien d’avoir la nourriture du corps et la nourriture de l’esprit réunies, ajoute encore Olivier Terwagne. Mais si on m’avait dit que je jouerais un jour devant des paquets de bonbons, je n’y aurais pas cru… »

La démonstration est simple. La Culture est un bien essentiel. Comme les produits qu’on trouve au supermarché. Il va être temps de refaire le plein de nos caddies de musique, de théâtre ou de toiles.


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept