Aller au contenu principal

Chimay : La monnaie locale "le semeur" accessible dès aujourd'hui

Chimay : La monnaie locale "le semeur" accessible dès aujourd'hui

Choses promises, choses dues, le semeur, la monnaie locale de la région de Chimay a été distribuée aux commerçants.  Elle est désormais disponible à Chimay et à Philippeville, chez ceux qui ont décidé de rejoindre ce mouvement d'économie locale et solidaire.

A l'instar de Charleroi et son carol'or, la région de Chimay aura bientôt, elle aussi, sa monnaie locale.  Baptisée "le semeur", elle est le fruit d'une réflexion citoyenne.  L'asbl qui sert de fondation au projet a été créée il y a un mois, les premiers commerçants contactés, voici les premiers comptoirs de change euros-Semeurs actifs sur le territoire :

  • Nature Nature - Rue de France 16 à Philippeville
  • La Maison des Associations de l'Entre-Sambre+Meuse - Rue Rogier 10 à Chimay
  • Christelle Herbage SCRL - Rue du Fourneau 17, 6460 Saint-Remy (Chimay)
  • La Libraire des Halles - Rue de France 9 à Philippeville

Il est donc désormais possible d'échanger ses euros en Semeurs dans l'un de ces comptoirs de change. Davantage d'informations sur ces comptoirs partenaires sont disponibles sur le site internet du semeur.

Ces semeurs peuvent être utilisés chez les prestataires de biens et services partenaires.

L'Asbl recherche d'autres comptoirs supplémentaires, à fortiori sur la moitié nord du territoire de l'Entre-Sambre-et-Meuse. 

Pour devenir comptoir de change, un.e partenaire doit signer une convention de collaboration avec l'ASBL Le Semeur dans laquelle il.elle s'engage, entre autre :

  1. à souscrire aux valeurs reprises dans la charte de l'association,
  2. à signer une reconnaissance de dette à la réception des devises utilisées pour le comptoir de change,
  3. à échanger sans commission les Semeurs contre les euros à parité de 1 pour 1,
  4. à assurer la sécurité des sommes qui lui seront versées et à prendre contact avec l'ASBL pour réapprovisionner son stock de Semeurs lorsque celui-ci descend en dessous d'un seuil défini de commun accord. 

L'ASBL Le Semeur quant à elle octroie une avance en Semeurs, d’un montant défini d'un commun accord, reprend les euros échangés et donne la même valeur en Semeurs de manière à réapprovisionner l'avance et place les euros repris dans la réserve de contrepartie (compte épargne). 

C'est avec beaucoup d'enthousiasme que Michel Meuteur, le trésorier de l'Asbl "le semeur" nous avait présenté le projet en septembre, un projet très féminin par ailleurs emmené par deux co-présidentes.

 


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept