Aller au contenu principal

Coronavirus: saison blanche pour la balle pelote (vidéo)

Alain Charlier - Président du club d’Acoz

 

Vingt-quatre heures après l’annonce par le Conseil National de Sécurité de l’annulation de toutes les compétitions pro et amateurs, la Fédération de balle pelote a décidé d’annuler le championnat en Nationale 1 et Nationale 2, ainsi que les tournois et la Coupe de Belgique. Un petit séisme pour un monde ballant en perte de popularité depuis quelques temps et qui devra se relever après un an d’interruption…

Après avoir reçu l’autorisation de pouvoir s’entraîner à deux ou trois au début du mois de mai, les pelotaris ont dû se résigner à remiser leurs gants jusqu’à l’année prochaine sans doute. Du côté des clubs, la saison était mal engagée. L’impossibilité de mettre sur pied l’un ou l’autre événement permettant quelques rentrées financières comme des tournois de cartes ou des soupers au début du printemps donnait le ton. Interdit d’organiser des luttes amicales, d’ouvrir la buvette et d’accueillir du public, la coupe était pleine mais la santé avant tout! 

Les finances…

Mais cette saison blanche a d’autres conséquences sur les finances de ces clubs amateurs qui survivent grâce au dévouement de bénévoles. Mais les charges fixes sont là, comme celles liées à l’énergie, les locaux doivent être entretenus et les maillots déjà floqués à l‘effigie des sponsors ont déjà été achetés. « Mais pas question d’aller leur réclamer quelque argent que ce soit; ce sont des établissements HoReCa qui nous soutiennent et ils sont déjà suffisamment impactés comme ça », explique Alain Charlier, le président du club d’Acoz.

Les jeunes… 

Un sport tel que la balle pelote a déjà du mal à attirer des jeunes joueurs et à susciter ainsi des vocations pour pérenniser la discipline. Un an, quand on en a une dizaine, ça compte. Surtout quand il s’agit de formation. Ici encore, les comitards ne peuvent que se montrer fatalistes et espèrent pouvoir leur proposer des entraînements voire quelques luttes avant l’arrivée de l’automne afin qu’ils gardent la main.  

Les joueurs resteront donc sur la touche durant quelques semaines encore. Pour ceux qui évoluent au plus haut niveau, c’est une perte d’argent substantielle également mais qui ne remplace en rien le regret de ne pas pouvoir simplement s’adonner à leur sport chaque wee-end. 

Par ailleurs, les prochains championnats du Monde des Jeux de Paume devaient se dérouler à Ath au lendemain du Grand Prix de la Ville de Bruxelles, soit du 3 au 8 août 2020. Ils sont reportés à l’an prochain.


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept