Aller au contenu principal

Coronavirus : vers un report des soldes d’été au mois d’août !

Pour les commerçants des secteurs concernés par les soldes et qui sont obligés de fermer leurs magasin en cette période de confinement, une question se pose sur la tenue des soldes d’été prévue du 1er au 31 juillet. Si l’activité reprend le 19 avril ou encore plus tard, est-il raisonnable de brader les prix dès juillet ?

L’UCM (l'Union des Classes Moyennes) a sondé les commerçants. La réponse est massive et le souhait très majoritaire est un report au mois d’août selon Thierry Evens, responsable communication de l’UCM.

Tous les magasins concernés par les soldes, chaussures et habillement en première ligne, sont fermés au moins jusqu'au 19 avril. Il faut envisager la suite et leur permettre de redémarrer dans les meilleures conditions possibles. Le chiffre d'affaires perdu ne pourra évidemment se rattraper que très partiellement mais il faut éviter d'ajouter un problème aux problèmes en ouvrant trop rapidement la période de soldes.

En deux jours à peine, 700 questionnaires relatifs à cette enquête de l’UCM ont été remplis. C'est un échantillon très représentatif pour la Wallonie et Bruxelles.

À peine 17 % des répondants pensent qu'il ne faut rien changer et maintenir les soldes au mois de juillet. Une large majorité de 61 % des commerçants se prononcent pour un report au mois d'août. Les autres sont sans avis ou partisans d'un étalement sur les deux mois d’été.

L’activité commerciale doit se redresser avant de casser les prix

En fonction de ces résultats, l’UCM plaide pour un report des soldes en août. Vu les circonstances, la période d'attente (interdiction d'annoncer des ristournes mais possibilité d'offres couplées) devrait donc s'étendre sur deux mois, voire commencer dès la réouverture des magasins. C'est ainsi que les commerçants pourront au mieux gérer leurs stocks lors de la reprise. Il faut leur permettre d'en vendre une proportion raisonnable avant de casser les prix.

Il faut déjà penser à la relance

L’UCM a également souhaité savoir ce qui aiderait les commerçants lors de la réouverture. Quatre suggestions émergent :

- lancer une grande campagne de sensibilisation des consommateurs pour les inciter à fréquenter les commerces indépendants de proximité ;

- prévoir du parking gratuit et des ouvertures nocturnes dans les noyaux commerciaux ;

- réglementer les pratiques du commerce en ligne, au niveau européen, voire mondial. La crise sanitaire peut être l'occasion d'une prise de conscience ;

- renforcer les contrôles afin de s'assurer que chacun respecte bien la réglementation.

Pour Arnaud Deplae, secrétaire général de l’UCM, "c’est dès maintenant que doivent se prendre les décisions qui limiteront la casse dans les différents secteurs de l’économie et en l'occurrence dans le commerce de détail non alimentaire. Il s'agit de préparer des jours moins gris, mais aussi dans l'immédiat de rassurer autant que faire se peut."

La décision définitive d'un report des soldes d'été devrait être prise dans les jours ou les semaines à venir.

 


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept