Aller au contenu principal

Des élèves du primaire ont récolté un camion de vivres pour les animaux de la SPA!

La cause animale est l'affaire de tous et elle commence dès le plus jeune âge. Aujourd'hui, les employés de la Ville de Charleroi ont sillonné les écoles de la région participantes au projet "Refuges et Tableaux noir" qui consistaient à récolter des vivres et des accessoires pour les animaux de la SPA. Un projet pour lequel les élèves et professeurs ont mis la main à la patte.

De la 1ère à la 6ème primaire, ces élèves de l’école de la Bruyère à Marcinelle se sont relayés tour à tour pour porter les vivres et les accessoires qu’ils ont récoltés pour les animaux. Leur destination: la SPA de Charleroi. 

Le projet « Refuges et Tableaux noirs » vient d’un professeur de philosophie et de citoyenneté qui a fédéré huit écoles de la région de Charleroi. Derrière cette récolte, il y a une campagne de sensibilisation. « Il y a 30% des abandons qui sont dus à des problèmes de comportement des chiens et des chats, explique  Fabrice Ligny, l’initiateur du projet. Le but est d’apprendre aux enfants les besoins des animaux de compagnie. » 

Les enfants: les premiers défenseurs de la cause animale 

Avec l’aide de Madame Véronique, les enfants ont appris, ont compris les choses à adopter et sont désormais les premiers défenseurs de la cause animale. « Nous avons eu la chance d’avoir une collègue qui est venue avec son chien et nous avons fait une première approche, confie madame Véronique. Pour certains élèves, ce n’était pas si facile que ça d’oser caresser un chien. »

Arrivé à la SPA, le camion a été reçu par une véritable haie d’honneur de la part du personnel. 

« Nous sortons d’une période extrêmement difficile. Nous avons dû annuler l’entièreté de nos journées portes ouvertes et de nos collectes. Toute cette nourriture fait chaud au coeur quand on sait qu'elle a été récoltée par les écoles et surtout par les petits bouts qui seront demain les premiers défenseurs des animaux », confie Franck Goffaux, le directeur de la SPA de Charleroi. 

Les confinements ont boosté les adoptions et la SPA espère ne pas avoir un effet boomerang. La sensibilisation commence dès le plus jeune âge et du côté des élèves, on a bien saisi le message. 


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept