Aller au contenu principal

Des horodateurs qui empêchent de se garer à Montignies-sur-Sambre

Des horodateurs installés sur des places de parking et pas sur les trottoirs, c’est la situation un peu étonnante et décalée que vivent des habitants de Montignies-sur-Sambre depuis peu. Ils s’étonnent, mais s’inquiètent aussi puisque leur quartier manque déjà de places de parking, et ça en ferait encore perdre trois de plus. A la RCA, responsable des horodateurs et à la Ville, on se renvoie la balle. 

Le parking, c’est le problème du quartier

Les hrorodateurs viennent d’être installés dans le quartier de la Rivelaine, près de l’AVIQ à Montignies-sur-Sambre. C’est devenu une zone blanche. Mais trois bornes étonnent les riverains. Elles sont installées pile sur des places de parkings, déjà rares dans le quartier.

« Tous les riverains de la rue de la Rivelaine sont très étonnés, nous dit le responsable du Comité de Quartier, Philippe Lecocq. On se demande pourquoi la RCA a mis des horodateurs en plein sur des places de stationnement. D’autant que c’est LE problème du quartier. On a seulement quarante places pour 170 appartements. Plus les 260 membres du personnel de l’AVIQ installé à côté. (…) On a déjà un problème de places de parking, et ils viennent mettre ça sur trois places de parking. On ne comprend pas. »

Difficile de faire autrement, selon les autorités

La RCA, responsable des horodateurs, et que nous avons contacté botte en touche. Ce n’est pas, c’est le service voiries de la Ville qui décide de l’emplacement exact des bornes. En fonction de la largeur des trottoirs et des impétrants, par exemple. Mais à la Ville, on nous dit qu’on ne perd pas trois places de parking, mais un peu plus d’une. Puisqu’un horodateur fait perdre deux mètres. Hors, une place de parking, c’est plus ou moins six mètres. Mathématiquement, c’est donc un peu plus d’une place qui serait perdue. Même si ce sont trois secteurs différents. Et le service de l’échevin Goffart de renvoyer à la RCA qui décide placer les horodateurs.

« Ca a un côté surréaliste, conclut le représentant du Comité de Quartier. Mais aujourd’hui, il n’y a pas de solution. Donc les gens qui habitent ici sont un peu embêtés au niveau du parking, mais il faut faire avec quoi. »


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept