Aller au contenu principal

Elections 2019 : campagne avec Défi et le MR

Suite de notre série consacrée à la campagne électorale. Après Ecolo et le cdH, nous vous proposons d’aller sur le terrain avec deux autres partis : Défi et le MR. Rencontre avec un candidat qui se présente au fédéral et deux candidats qui sont sur les listes aux régionales.

Se faire connaître en Wallonie, un véritable Défi!

Rendez-vous au QG de Défi à Fleurus pour la dernière ligne droite de la campagne! Un moment à ne pas rater. Ici, on utilise une méthode plus traditionnelle en envoyant des courriers. "Nous préparons des courriers pour les personnes qui ne disposent pas des réseaux sociaux ou d’adresse mail" explique Mikhaël Jacquemain,  dernier effectif à la Chambre pour Défi. Demande d’affichage, programme, liste des candidats, autant d’éléments sont joints aux courriers. 

Mais le véritable Défi : se faire connaître. S’implanter en Wallonie est devenu primordial pour le parti… "On essaie d’être présent partout. On se coordonne de manière plus artisanale. On n’a pas les grosses équipes que peuvent avoir certains partis qui sont là depuis des années" confie le candidat au fédéral. 

La campagne est présente partout. On retrouve notamment des panneaux dans les prairies des agriculteurs. Le parvis de la gare de Charleroi-Sud est aussi un endroit intéressant. Objectif : discuter avec les navetteurs. "99% des gens sont agréables et sont très compréhensifs. Le contact est important. La mobilité est un des thèmes fondamentaux pour Défi (…) J’ai le contact facile avec les autres donc pour moi c’est un plaisir d’aborder les gens et de discuter avec eux" détaille Maklouf Galoul, 3ème effectif aux régionales pour Défi.

Le MR à la rencontre des navetteurs et commerçants 

Les gares sont un des lieux de prédilection pour la campagne. C’est donc tout naturellement que le MR s’y mobilise aussi comme le fait la 2ème effective aux régionales, Rachel Sobry. "On a pris le train de Charleroi et on va jusque Thuin donc on profite de la navette pour aller à la rencontre des gens (…) Ici, on voit les gens au coeur de leur journée. Ca nous permet de profiter du voyage du train pour discuter avec eux"

Une première campagne régionale pour l’échevine de Momignies âgée d’à peine 25 ans… "En octobre, c’était mes premières élections. J’ai été élue à la fois à la commune et à la Province (…) Au MR, on doit être le seul partis à avoir mis tous des jeunes en tête" ajoute la candidate. 

La campagne est aussi ciblée. Les libéraux, eux, ont choisi de miser sur les commerçants et les indépendants avec une visite dans certains commerces de Thuin. 

"Les petits indépendants, les commerces de proximité, on considère que c’est le vivier de l’économie. Ca nous permet, au-delà de faire campagne et d’essayer de convaincre les gens, de venir voir si les gens ont ressenti ce qu’on a fait pour eux au fédéral et aux régionales. On teste notre programme aussi (…) Ca nous permet de venir chercher l’info auprès des gens qu’on ambitionne de représenter" conclut Rachel Sobry.


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept