Aller au contenu principal

Farciennes soutient ses commerçants

La crise du Coronavirus a des conséquences socio-économiques sur bon nombre d’acteurs. Au premier rang desquels, les commerces locaux dans nos villes et communes qui subissent de plein fouet les retombées indirectes de la pandémie.

 A Farciennes, comme dans d’autres communes, le Collège communal a décidé de prendre une initiative afin de les soutenir à passer cette rude épreuve.
S’ils ont tous été informés des différentes aides mises en place par le Fédéral ou la Wallonie en temps direct par une communication personnalisée de la commune, tous n’ont pas eu droit aux différentes primes. Dès lors, afin d'aider indistinctement tous les commerces présents sur le territoire, la taxe sur les enseignes est annulée pour les 3 mois qui ont concerné le confinement (mars-avril-juin 2020).

Les commerces ne seront pas les seuls qui seront aidés, les PME farciennoises auront aussi droit à un coup de pouce.

« Afin d'aider les entreprises qui ont généralement dû stopper leur activité en raison des règles de distanciation physique ou parce qu'elles n'étaient pas considérées comme "secteur essentiel" et afin de les aider à préserver l’emploi, la taxe sur la force motrice peut être dégrevée pour l'année 2020 sur demande auprès du Collège » Ophélie Duchenne, Echevine du Développement économique.

Comme partout, le secteur HORECA est celui qui souffre le plus puisqu’il reste un des rares à ne pas pouvoir reprendre ses activités. « Nous avons dès lors été plus loin pour eux en annulant, purement et simplement, la taxe sur les débits de boissons pour l’ensemble de l’année 2020 » embraye Hugues Bayet.

Ces mesures viennent en plus de l’action mise en place pour soutenir la relance du marché hebdomadaire.
« Il faut joindre les actes à la parole concernant les premières leçons tirées de cette crise à savoir qu'on ne peut ne plus vivre avec des échelles de valeurs réparties aux 4 coins du globe et qu'il est nécessaire de re-consommer local » assure Hugues Bayet. « La redevance pour les maraîchers est annulée pour les 4 prochaines semaines » annonce Ophélie Duchenne.

Au total, l’ensemble de ces aides auront un coût entre 5.000 et 10.000 euros sur les deniers communaux. 


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept