Aller au contenu principal

Fleurus: L'institut National des radioéléments mise sur une sortie du nucléaire

L’IRE, l’institut des radioéléments de Fleurus, a souvent était pointé du doigt en matière de sécurité nucléaire et pour le stockage de ses déchets. Encore dernièrement, la Cour des Comptes s'inquiétait du niveau de saturation de l'institut.  Pourtant, l’entreprise réfléchit depuis plusieurs années avec le centre d'études nucléaire de Mol notamment, à la meilleure manière d’évacuer ces déchets d'uranium.  Mais elle a surtout signé un contrat de partenariat avec une entreprise hollandaise pour parvenir à une production alternative d'isotope sans avoir recours à l'uranium. Ce dernier projet pourrait aboutir à la construction d'une nouvelle unité de production sur le site fleurusien dans quelques années. 


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept