Aller au contenu principal

Gerpinnes: les archives vont être numérisées. On n’y retrouvait plus grand chose

Les archives de la commune de Gerpinnes sont en cours de numérisation. Le travail vient de commencer, mais il est énorme. Depuis des années, les dossiers, les plans et les documents s’accumulent dans le grenier de la maison communale. Une société privée est en train de les numériser et de les trier. L’occasion pour nous de visiter l’un des endroits inaccessibles pour le grand public dans les communes.

Le local des archives déborde

Des milliers et des milliers de pages. Les archives de la commune de Gerpinnes sont pour l’instant stockées dans le grenier. Dans un joyeux désordre. Le Collège a donc décidé d’en confier la numérisation à une société privée de Tournai spécialisée dans le domaine. Pour un montant de 125 000 euros, elle va scanner, trier et répertorier les documents.

Dans les archives, c’est presque impossible de s’y retrouver

« Au moment de la fusion des communes, il y a certaines communes qui ont trié leurs documents et les ont plus ou moins classés, raconte le bourgmestre de Gerpinnes, Philippe Busine. Mais depuis lors, on s’est contenté de remettre les archives sans les classer. Ni par village, ni par thème. Donc, c’et très laborieux de retrouver un document. Ce sera donc scandé, numérisé, répertorier selon une nomenclature bien définie. Ca permettra de retrouver les documents. Tout d’abord par informatique, mais aussi de savoir quel document papier est dans quelle boîte est où elle se trouve dans les rayonnages. Ce sera donc beaucoup plus rapide évidemment. »

Les archives, c’est toute l’histoire de la commune

On trouve dans ces archives, tout aussi bien les registres des entrées dans la communes que des plans d’écoles, des compte-rendus de réunion de services communaux, des extraits d’actes de naissance ou des rapports de fabriques d’églises, parmi beaucoup d’autres. Et pour faire le tri, il faut s’y connaître. Il y a ici toutes sortes de documents, dont certains très anciens puisqu’une partie doit légalement être conservée trente ans, et certaines registres, comme les décisions du Collège ne peuvent jamais être jetées.

« Il y a des documents depuis 1831, explique le bourgmestre. Mais il y en a qui ont disparu.Par exemple, on a très peu d’archives datant de la guerre 14-18. Il y a aussi de soi-disant archivistes qui sont venus faire des recherches. Et après coup, on a découvert qu’on avait arraché quelques pages de certains registres. Ce sont des choses qui arrivent. »

Les archives seront numérisées. Les archives papier seront sécurisées

Les archives gerpinnoises seront donc déménagées dans les caves qui vont être aménagées pour les accueillir. Les archives papier y seront en sûreté, et les documents seront consultables sur ordinateurs. En tout cas dès que la numérisation sera terminée. C’est à dire vers le milieu de l’année prochaine.


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept