Aller au contenu principal

88 pharmaciens indépendants décident de s'aligner aux tarifs des parapharmacies

Comme de nombreux commerces de proximité, les pharmacies de quartier ont enregistré une augmentation considérable de la clientèle durant cette période de crise sanitaire. Des nouveaux clients qu’il faut maintenant fidéliser. A Gouy-Lez-Piéton (dans l’entité de Courcelles), un pharmacien indépendant a eu l’idée de lancer un collectif qui réunit des pharmaciens en Wallonie et à Bruxelles. L’objectif est de pratiquer l’alignement des prix pour être compétitifs par rapport aux parapharmacies et aux sites de vente en ligne. 

88 pharmaciens indépendants se regroupent pour mieux communiquer auprès de la population. A partir de ce samedi 6 juin, les pharmacies qui porteront ce logo, pratiqueront des prix alignés en plus des conseils habituels. L’idée vient Laurent Staquet, pharmacien indépendant à Gouy-lez-Piéton.

Avec une communication très développée et de nombreuses promotions, les parapharmacies et les sites de vente en ligne ont souvent une longueur d’avance par rapport aux officines indépendantes. Laurent Staquet veut donc casser l’idée qu’un pharmacien de quartier est plus cher, en s’alignant à la concurrence. Pour certains médicaments, le patient devra simplement se rendre chez son pharmacien avec la promotion d’une parapharmacie pour qu’il applique le même tarif. Mais le client peut se demander pourquoi ne pas baisser les prix directement ? Tout simplement parce que les marges sont différentes pour les pharmaciens indépendants qui commandent de moins grandes quantités de produits à la fois. 

Une page Facebook spécifique a été créée : https://www.facebook.com/votrepharmacieauxprixalignes/

 Vous pouvez y trouver la liste des pharmacies en Wallonie et à Bruxelles qui participent à l’opération.

La proximité et le conseil, un atout pour les petites pharmacies

Avec la crise du Covid-19, de nombreux patients se sont tournés exclusivement vers les pharmacies de proximité. Pour fidéliser ces nouveaux clients, selon Laurent Staquet, c’est maintenant qu’il faut agir. Ce pharmacien met également en garde contre la succonsommation de médicaments en Belgique. Le conseil de proximité est donc très important.

Cette action devrait encore s’élargir prochainement. De nombreux pharmaciens sont en effets conscients qu’il faut refidéliser leur clientèle pour garantir la survie de leur activité.

1


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept