Aller au contenu principal

BHNS : Une signalisation intelligente à l'avenue Paul Pastur

L’arrivée du BHNS à Mont-Sur-Marchienne fait débat depuis de longs mois déjà. La possible mise à sens unique d’un tronçon de 800m de l’Avenue Paul Pastur fait naître de grosses tensions. Aujourd’hui, on apprend via le rapport de concertation que la mise en sens unique ne sera que partielle. Autre élément, certains riverains n’ont pas été concertés pour les travaux devant leurs établissements. Ce qui pose, on s'en doute, quelques soucis. 

Le bus à haut niveau de service reliera, logiquement, Montigny à Charleroi en passant par l’Avenue Paul Pastur. Pour faire passer la flotte de bus, une mise à sens unique de près de 800m de l’avenue était prévue. Après de multiples concertations, la ville revoit sa copie. 

« A l’heure de pointe, ne pourrons descendre que les bus, les vélos et les taxis. explique Xavier Desgain, l’échevin de la mobilité à Charleroi. En dehors de l’heure de pointe, tout le monde pourra circuler. C’est une voirie qui va avoir prochainement une vocation locale. Le projet va inciter les automobilistes à prendre l'A503 et le ring plutôt que l’avenue Paul Pastur ». 

Cette mise à sens unique partielle sera régulée grâce à des panneaux de signalisation intelligents. Des contrôles seront effectués pour vérifier que tout le monde respecte cette réglementation. Pour les riverains, plusieurs éléments font craindre pour la sécurité des usagers. Par exemple, à l’école des Sœurs de la Providence où un feu rouge risque d’être supprimé sans concertation avec la direction.

La directrice de l’école, Mireille Gilson explique :

« Au niveau de l’école, il va y avoir un plateau assez long d’une couleur différente de la route pour signaler aux automobilistes que l’on approche d’une école. Restera également le passage piéton, par contre on parle de supprimer le feu rouge. Et ça m’inquiète quand même. » 

Pour le personnel et les parents d’élèves, des places de parking seront supprimées également. Le musée de la photo est aussi touché par les travaux du BHNS. En effet, la place des Essarts, sera réaménagée sans concertation avec le musée, ni avec la Fédération Wallonie-Bruxelles, propriétaire du lieu. Contacté par nos soins, Xavier Canon, le directeur du musée, a assuré qu’un dialogue avec les responsables du projet a permis de clarifier les choses. 
L’ensemble du dossier sera exposé lors du conseil communal de ce lundi. Le rapport de concertation est quant à lui disponible dans son intégralité sur le site du BHNS de Charleroi.  


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept