Aller au contenu principal

Charleroi: Végétaliser les cimetières pour lutter contre les mauvaises herbes

Rendre une âme plus accueillante à nos cimetières, et surtout, faciliter le travail des fossoyeurs, voilà l’un des objectifs de Charleroi depuis plusieurs années. Pour y arriver, la ville a décidé de combattre le mal par le mal en végétalisant ses cimetières. Pour lutter contre les mauvaises herbes, les fossoyeurs plantent du gazon spécifique, qu’ils pourront tondre bien plus facilement.

Faciliter le travail des fossoyeurs

Le cimetière de Roux fait partie des 5 cimetières concernés par cette campagne de verdurisation. Pendant près d’un mois, les fossoyeurs de la ville vont s’activer pour semer un gazon spécifique. Il sera résistant au piétinnement et surtout, il ne devra être tondu que 3 ou 4 fois par an. C’est donc l’une des meilleurs solutions actuelles pour lutter contre les herbes folles.

Avec l’interdiction du "phyto" et donc du désherbant, les fossoyeurs doivent davantage travailler manuellement. Leur charge de travail est donc devenue trop importante. Les 25 cimetières carolos représentent 80 hectares. Or, la ville ne disposent que d’une trentaine de fossoyeurs.

Rendre les cimetières plus accueillants

L’objectif de la ville est aussi de ramener davantage de nature à ces lieux de mémoire.

On aimerait les rendre plus joyeux. En plantant des fleurs, des arbres fruitiers ou même un étang. Mahmut Dogru (PS), Echevin en charge des cimetières

En principe, tout devrait être terminé pour la Toussaint. Mais d’ici là, il sera interdit de marcher sur les allées ensemencées. Cette première étape s’inscrit dans une dynamique plus globale où Charleroi souhaite totalement repenser l’organisation de ses cimetières. La Ville tient d’ailleurs à rappeler que chaque citoyen a le devoir d’entretenir les tombes de ses proches.

 


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept