Aller au contenu principal

Charleroi concrétise plusieurs mesures en faveur de l'inclusion numérique

Six mois après le lancement du Plan d’actions de la Ville de Charleroi en faveur de l’inclusion numérique, porté par l’Echevin du Développement Numérique Eric Goffart, les projets connaissent un sacré coup d’accélérateur ! Au programme : du wifi disponible gratuitement dès cet été à l’Hôtel de ville et dans les Maisons communales annexes. Les deux premières bibliothèques (Rimbaud et Gosselies) seront également connectées tout prochainement. Autre bonne nouvelle : Belfius vient de marquer son accord pour financer la formation de 100 aidants numériques. 

Selon le Baromètre de l’Inclusion numérique de la Fondation Roi Baudouin publié en août 2020, « 40% de la population belge sont à risque d’exclusion numérique : 32% n’ont que de faibles compétences et 8% sont des non-utilisateurs d'internet. Plus les revenus sont faibles et le niveau de diplôme peu élevé, moins on dispose de compétences numériques (75%) ». A l’échelle de Charleroi et de ses 200.000 habitants, cela représente 80.000 personnes potentiellement touchées par la fracture numérique

Dans ce contexte, la majorité communale a décidé de coordonner son action de manière transversale afin de réduire la fracture numérique présente sur le territoire, et d’atteindre les objectifs d’inclusion sociale qui figurent au cœur du Projet de Ville 2018- 2024. Il importe pour cela de s’appuyer sur des relais et d’assurer leur formation. « S’il est primordial d’assurer la transition numérique de l’Administration pour la rendre plus efficiente et moderne, il est indispensable de garantir également un service de qualité aux citoyens les plus éloignés des nouvelles technologies. C’est à ce double objectif que nous avons décidé de répondre au sein de la Ville de Charleroi, avec volontarisme et pragmatisme », précise l’Echevin du Développement numérique, Eric Goffart. 

Pour y parvenir, la majorité communale a adopté le 8 décembre 2020 son Plan d’actions stratégique « Charleroi, territoire d’inclusion numérique ». Cette feuille de route, concernant les années de 2021 à 2024, se structure autour de trois de deux axes prioritaires axes : (1.) formation et accompagnement des publics fragilisés (via la création d’une communauté d’aidants numériques), (2.) connectivité, et (3.) supports numériques. Ce mardi 08 juin au Collège communal, l’Echevin du Numérique Eric Goffart a pu faire le point sur l’avancement des dossiers, six mois après le lancement de son Plan d’actions stratégique. 

Création et animation d’une communauté de personnes et d’organisations engagées en faveur de l’inclusion numérique

« Notre volonté est de faire de Charleroi le territoire le plus actif en termes de lutte contre la fracture numérique, d’être un territoire leader sur le sujet. L’objectif est de créer une communauté d’aidants numériques parmi les acteurs de première ligne. La Ville de Charleroi est un acteur incontournable en la matière en raison de son accroche locale et de ses contacts avec les institutions et associations locales », argumente Eric Goffart. 

Le premier partenaire à avoir marqué son accord est Belfius. L’aide que l’institution bancaire octroie au projet permettra de financer la formation de 100 aidants numériques sur le territoire de Charleroi. « J’ai rencontré une quinzaine de grandes entreprises (nationales et carolos - banques, tech, télécoms, logistique, grande distribution, autres...). Belfius nous a déjà rejoints. D’autres grandes entreprises sont en passe d’octroyer des crédits pour financer des formations sur le territoire de Charleroi », précise Eric Goffart. 

Par ailleurs, au sein de l’administration communale (centres troisième âge, maison de jeunes, bureaux d’état-civil/population, antennes sociales du CPAS, etc.), 50 aidants numériques ont déjà été formés, via une formation de base dispensée en visioconférence et financée dans le cadre des programmes INTERREG, en collaboration avec WeTechCare et TechnofuturTIC. Association ayant pour mission de faire du numérique un véritable levier d’inclusion, WeTechCare donne les capacités d’agir aux acteurs de terrain afin de faire changer d’échelle l’accompagnement numérique en Belgique.

Connectivité : du wifi dans les Maisons communales annexes cet été et dans les bibliothèques 

Les pouvoirs locaux possèdent un avantage comparatif très important en matière de lutte contre la fracture numérique. Ils sont sur le terrain, proches des personnes qui vivent des difficultés. C’est le cas de la Ville de Charleroi qui possède un parc important de bâtiments publics situés au cœur des quartiers, dont un grand nombre est accessible au public : bibliothèques, centres d’accueil du troisième âge, centres sportifs, antennes sociales du CPAS, Hôtel de Ville et maisons communales annexes, etc.

L’ambition est de permettre aux citoyens de se connecter gratuitement dans différents bâtiments gérés par la Ville. A cet égard, un projet d’équipement du wifi permettra d’équiper prochainement les deux premières bibliothèques en wifi : la bibliothèque Rimbaud et la bibliothèque de Gosselies. Ce nouveau projet est additionnel à l’installation (actuellement en cours) d’un réseau de Wi-Fi urbain accessible dans les Maisons Communales Annexes ainsi que sur le territoire communal (Quais de Sambre, Parc Reine Astrid, Campus universitaire et Cité des Métiers, etc.). 

Un Salon de l’inclusion numérique en 2021

Ce mardi, le Collège communal a marqué son accord pour l’organisation d’un Salon de l’inclusion numérique à Charleroi en 2021. Public-cible : acteurs localisés sur le territoire de Charleroi (voire Charleroi Métropole). Objectif : coordonner à Charleroi, le meilleur de ce qui se fait partout en la matière.

En 2022, un Congrès de l’inclusion numérique serait alors organisé avec la Fondation Roi Baudouin. Public-cible : les acteurs wallons et bruxellois et le monde universitaire


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept