Aller au contenu principal

Charleroi : le point sur le dispositif pour les personnes sans-abri  

A Charleroi, comme dans d’autres villes wallonnes, le dispositif pour les personnes sans abri a été adapté afin de faire face à cette crise sanitaire.

Charleroi compte de nombreux centres d’accueil pour les personnes sans domicile fixe.

  • Les abris de nuit pour hommes et femmes seules de Charleroi se sont regroupés sur le site de la Garenne qui permet un hébergement de 50 à 60 places. 
  • L’abri de nuit du Triangle pour femmes et familles reste ouvert à Mont-Sur-Marchienne avec un renforcement des précautions sanitaires. 
  • L’accueil de jour de Comme Chez Nous – Le Rebond – s’est déplacé sur Marchienne-au-Pont pour permettre un accueil respectant les normes sanitaires. Un accueil de jour inconditionnel est ainsi proposé avec une ouverture en continu toute la journée et la fourniture d’un repas chaud et la mise à disposition de douches et de WC.


Des distributions de colis sont organisées sur 2 sites à Charleroi : le site de l’accueil de jour du Rebond et au Resto du Cœur. 
Le Relais santé reçoit sur RDV et garde un accès avec tri « à la porte » pour le respect des consignes sanitaires. Le dispositif d’échange de seringues, le Comptoir poursuit sa distribution de matériel. De plus, ce service développe en partenariat avec le Relais santé et le CPAS de Charleroi des zonages de rue intensifiés via des équipes « mixtes ».
Les services prostitution ont quant à eux mis en place des permanences téléphoniques pour continuer à apporter une aide à leurs bénéficiaires.

Un dispositif de confinement, opérationnalisé par le CPAS de Charleroi en concertation avec le Relais santé est prévu pour accueillir les personnes présentant des symptômes du COVID-19. Ce dispositif, à géométrie variable, pourra accueillir, si nécessaire jusqu’à 30 personnes.

 Un renfort nécéssaire.

Des travailleurs volontaires, dont les projets ont ralenti leurs activités, sont en soutien des équipes de nuit et de jour mais aussi au niveau du travail de rue et des remises en logement.

Au-delà de l’urgence sanitaire, le Plan de crise prévoit le renforcement des mises en logement (durables et/ou temporaires) afin de dégager les structures d’accueil le plus rapidement possible et vise à porter une attention particulière aux publics identifiés comme « fragiles » et à haut risque face à la pandémie. Ces accompagnements sont assurés par des équipes pluri-institutionnelles telles que les travailleurs Housing First, le Relogement des personnes en période hivernale et le projet « Pose ton Sac » (hébergement de stabilisation).

 


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept