Aller au contenu principal

Coronavirus : les food-trucks en difficulté

Coronavirus : les food-trucks en difficulté

Depuis l’annonce de l’annulation de tous les événements de masse jusqu’au 31 août, c’est toute une série de métiers qui ont dû faire le deuil de leur gagne-pain. Comme par exemple les food-trucks. Pour les vendeurs de petites sucreries, pas d’alternative possible durant le confinement. Du coup, l’échoppe ambulante reste au garage. 

Marjorie et Jonathan sont les heureux propriétaires d’un food-truck de pop-corn et de barbe à papa. Depuis le mois de mars, il est à l’arrêt. Alors qu’au début ils comprenaient la situation, aujourd’hui, ils désespèrent de pouvoir entamer la saison. 

« Avec la dernière annonce on est un peu dans le flou. Ça fera presque 6 mois a l’arrêt. C’est beaucoup » constate Marjorie Lafineur, co-gérante de « Sugar Party »

"Le plus râlant, c'est le beau temps !"

Fort heureusement, le food-truck est une activité complémentaire pour Marjorie et Jonathan. Ils vivent grâce à leur profession principale. Mais la fermeture du food-truck constitue forcément une perte financière équivalent à un salaire. 

« C’est difficile à chiffrer, parce qu’en fonction des événements ça peut changer. Le souci c’est que nous ne recevons pas d’aides de l’État. Étant donné que nous avons déjà un revenu, il n’y a pas de compensation possible. Le plus râlant à l’heure actuelle c’est le beau temps, on sait que ça aurait bien marché ! » explique Marjorie Lafineur.

Une année de perdue ! 

Pour le food-truck, pas de possibilité de vendre les produits ailleurs. Il ne s’agit pas de produits de première nécessité, du coup pour eux, il faudra attendre la fin de l’été… même si ça semble compromis. 

« Quand la saison sera terminée, l'année sera de toute manière perdue. On attend des nouvelles jour après jour mais elle ne seront pas bonnes. On le sait. Tous nos événements de l’été sont annulés. On espère quelques événements privés un peu plus tard. Mais ce ne sera pas assez. » 

Fort heureusement, le stock de produits que les deux propriétaires possèdent n’est pas périssable, donc pas de pertes à ce niveau-là. Pour le reste, le camion restera au chaud en attendant son prochain départ. 
 


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept