Aller au contenu principal

Déconfinement en mai, mais à petites doses

Déconfinement en mai, mais à petites doses

Ce mercredi après-midi, le Conseil National de sécurité qui rassemble le Kern fédéral et les ministres présidents des entités fédérées, se réunira pour discuter des recommandations du groupe d'experts quand à la préparation du déconfinement.

Une chose est d'ores et déjà claire: le confinement total sera de mise au moins jusqu'au 3 mai.

Parce que si la courbe des infections et des hospitalisations diminue, elles ne le fait que très-trop-lentement pour pouvoir se permettre le moindre relâchement dans les applications des mesures actuellement prescrites. Sans parler du nombre de décès qui reste très-trop-élevé.

Si nous déconfinons maintenant, c'est le rebond assuré et la catastrophe pour les hôpitaux qui seront saturés. On se retrouverait alors dans un scénario à l'italienne.

Mais le gouvernement doit aussi donner des perspectives. Et préparer ce fameux déconfinement.

Alors, concrètement à quoi peut-on s'attendre dans le discours que la Première ministre Sophie Wilmès tiendra ce soir?

1. Le 3 mai, prochaine étape

C'est la date dont tout le monde parle depuis le début du confinement. 

2. Jardineries et magasins de bricolage ouvertes?

Il serait envisagé de rouvrir dès à présent certains magasins, comme les jardineries ou les magasins de bricolage. Mais avec des mesures d'encadrement strictes comme celles qui sont actuellement d'application dans les magasins (distanciation sociale, nombre limité de clients dans le bâtiment, etc). Le but, en ce printemps, est de permettre aussi de pouvoir un peu se vider la tête...

3. Port du masque obligatoire

C'est la polémique du moment: faut-il imposer le port du masque dans les lieux publics. Comme le disent les experts, le masque n'est pas la solution miracle mais il contribue à la protection contre le virus. Le gouvernement imposerait donc le port de celui-ci, à tout le moins dans les lieux publics comme les supermarchés ou les transports en commun.

4: Rouvrir les écoles?

Le débat fait rage là aussi. Il semble que le Conseil National de Sécurité envisage de renvoyer les élèves en classe le 3, le 4, le 11 ou le 18 mai. Mais dans quelles conditions? Il semble en effet inenvisageable de reprendre les cours dans des conditions "normales". Les conseillers scientifiques eux, sont duibitatifs. Certains même, estiment qu'il ne s'agit pas d'un bon plan...

La CNS a démarré à 14h30. Dans quelques heures, donc les Belges sauront s'ils seront mangé à la sauce Macron ou si d'autres options seront prises. Sachant par ailleurs que les experts estiment que les mesures actuelles doivent être maintenues mais pas forcément renforcées...si le confinement est respecté. 

 


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept