Aller au contenu principal

Dépistage du cancer de la prostate: un enjeu majeur

Depuis quelques années déjà, le mouvement Movember est suivi par beaucoup de personnes qui se laissent pousser la moustache. Mais l’objectif avant tout est de sensibiliser le plus grand nombre aux cancers masculins, comme celui de la prostate, qui est le plus fréquent chez l’homme. Pour l'occasion, l'hôpital Notre-Dame de Charleroi offre un dépistage gratuit. 

Le dépistage est gratuit

"L'examen de dépistage est un trépied d'examens. Le premier est une prise de sang pour mesurer le taux de PSA. Le deuxième examen, qui est le plus redouté, est le toucher rectal. Et enfin, on pourra combiner ces examens par une échographie", explique Antonio Renda, chef du service urologie à l'hôpital Notre-Dame de Charleroi. 

Faire le dépistage à partir de 50 ans ! 

Le cancer de la prostate est l'un des plus fréquents chez les hommes puisque un homme sur dix en recevra le diagnostic, le plus souvent à partir de la cinquantaine. 

"On recommande aux hommes qui le souhaitent d'effectuer le dépistage à partir de 50 ans. Toutefois, chez les gens qui ont des antécédents familiaux de cancers prostatiques, on pourra conseiller de faire le premier dépistage dès 45 ans", explique l'urologue en chef. 

La moustache contre-attaque les cancer masculins

Aujourd’hui, Movember est ancré comme le mois de sensibilisation aux cancers masculins et réalise son objectif d’exercer une influence durable sur la santé masculine.


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept