Aller au contenu principal

Eté solidaire : Enfin des escaliers pour le terril des Piges

L'opération « Été solidaire » comme son nom l'indique est destinée à sensibiliser les jeunes à la solidarité en leur permettant de réaliser des travaux d'utilité publique et ainsi de rendre des services à la population, pendant les vacances d'été. L'Asbl Charleroi Nature en collaboration avec la ville de Charleroi participe depuis plusieurs années maintenant à cette initiative. Objectif cette année : doter le terril des Piges d'un escalier pratique, écologique et solide pour en atteindre le sommet.

Les objectifs de l'opération Eté solidaire sont multiples :

  • La valorisation de leur quartier ou de leur environnement proche par les jeunes ;  
  • La promotion de la solidarité vis-à-vis des personnes défavorisées ou en difficulté ;
  • La promotion des liens intergénérationnels, particulièrement envers les personnes âgées ;
  • La découverte par les jeunes d'un travail valorisant.

A Charleroi, depuis quelques années l'Asbl Charleroi Nature, Chana pour les intimes, collabore avec la ville pour mettre en place 15 jours de stage en juillet. 

Cette année, le stage a été scindé en deux temps, une semaine en juillet et une semaine qui vient de se terminer avec la réalisation par 8 jeunes, au préalable soigneusement sélectionnés, d'un escalier pour le Terril des Piges

179 marches et 4 jours de travail

"Munissez-vous d’une bonne paire de bottines et de bâtons de marche si nécessaire, la pente est raide mais le chemin est court." voilà comment la journaliste du magazine Flair décrivait, l'an dernier, l'ascension du terril des Piges.

Et si ce terril est tellement prisé c'est d'une part parce qu'il fait partie du paysage de Charleroi, d'autre part parce qu'il est sur le tracé du GR412 et de la boucle noire. Enfin, c'est parce qu'une fois au sommet, la récompense est à la hauteur de l'effort. 

Désormais, il sera plus facile d'y accéder puisque 8 jeunes stagiaires de l'opération Eté Solidaire ont réalisé un escalier en chêne qui permet d'accéder au sommet beaucoup plus facilement. Des travaux que Chana souhaitait faire depuis un certain temps comme nous l'explique Thibault Durand, l'un des animateurs. 

"Les escaliers forestiers sur le terril des Piges, vont permettre d'accéder en toute sécurité, sans problème d'éboulement ou d'effondrement, au sommet. Le site fait partie de la boucle noire, même si le sommet n'est pas nécessairement sur le tracé, les gens peuvent désormais y aller pour approfondir leur visite. Cela nous paraissait donc judicieux et la ville a approuvé notre démarche."

179 marches ont été posées en 4 jours par les jeunes. Une preuve s'il en fallait une que ce chantier était idéal au niveau de l'esprit de la démarche et du travail solidaire que Chana voulait développer chez les jeunes.  Mais leur travail ne s'est pas arrêté là, les jeunes ont aussi participé à la gestion du Buddleia sur le terril du Bayemont St Charles.

Du choix des matériaux à la réalisation, rien n'est laissé au hasard

Lorna Zeoli, une jeune stagiaire en Agro-bio Tech de la faculté de Gembloux de 21 ans, a participé à la conception de cet escalier. Rien n'a été laissé au hasard, des tests préalables ont été réalisés deux semaines avant été solidaire, et une fois ceux-ci validés, le travail a pu commencer. 

" J'ai participé au niveau du choix du bois, aussi, pour que le sentier soit durable, il fallait un bois qui puisse tenir sur la durée, nous avons donc choisi le chêne."

Ce choix permet aussi de maintenir une certaine cohérence dans les aménagements puisque le Terril du Martinet est déjà équipé d'escaliers en chêne. De plus, comme le précise Thibault Durand, l'asbl Chana veille, avant tout, à préserver la nature et à garantir la sécurité des usagers.

Pour les contremarches, c'est un goudron végétal qui a été utilisé. 

Ce qu'en pensent les jeunes ? 

Lorsque l'on voit le sourire des jeunes qui ont participé à ce projet sur les photos prises lors du chantier, nul doute qu'ils garderont de cette expérience un souvenir impérissable. 

Les jeunes étaient encadrés par 4 personnes de Chana et un éducateur de la ville. Les mots d'ordre durant le chantier auront été sécurité, proximité, solidarité et bonne humeur dans le cadre d'un projet valorisant. 

"Ils ont appris beaucoup de choses et notamment le travail d'équipe. Quand on travaille sur un escalier forestier sur le flan d'un terril, c'est étroit donc il faut faire attention aux personnes au-dessus et en-dessous, et puis il fallait monter différents types de matériaux, il fallait se partager les tâches. C'est donc toute une mécanique qui s'est mise en place avec un esprit et une cohésion d'équipe. Nous avons été extrêmement rapides, c'est la preuve d'un bon esprit d'équipe. Pour certains jeunes, c'était une première expérience professionnelle et c'était très intéressant de pouvoir travailler aussi à l'extérieur et de bouger un peu."

Mais le travail de l'asbl ne s'est pas arrêté là puisque grâce à certaines découvertes sur le terrain comme des fossiles ou certains espèces de végétaux indésirables dont la renouée du japon,... les animateurs ont pu à la fois sensibiliser les jeunes à l'environnement, et leur apprendre la prévention, notamment par la gestion des plantes invasives sur le terrain. 

Le chantier restera une belle expérience aussi pour Lorna, la jeune étudiante en Agro-bio Tech de l'université de Gembloux qui s'est reconnue dans ces jeunes. 

"C'était très chouette d'encadrer des jeunes qui ont finalement le même âge que moi. J'ai pu leur expliquer certains concepts. Travailler en équipe, apprendre à utiliser des outils pour mettre en place des marches cela parait un peu bête, mais au final c'est très amusant. Ce qui était très valorisant c'était aussi de voir à quel point ils étaient contents de voir le résultat."

L'asbl Charleroi Nature : action, prévention et sensibilisation

L'asbl Chana, s'occupe beaucoup des terrils, son objectif est de faire découvrir au public la richesse de ces écosystèmes, mais surtout de permettre à tout un chacun de s'y rendre en toute sécurité et dans le respect de l'environnement. 

"L'an dernier, les jeunes ont construit une mare dans le bois du Prince, l'année d'avant, ils étaient sur le terril du Martinet pour des travaux similaires comme la création d'un sentier et la gestion des plantes invasives. Nous sommes heureux de ces partenariats car nous pouvons partager notre travail quotidien et faire découvrir aux jeunes ce que l'on peut faire, une autre façon de travailler qui n'est pas courante."

C'est le Plan communal de développement de la Nature de Charleroi qui a donné naissance à Chana, mais l'Asbl s'est aussi développée autour de nombreuses activités comme des stages ou des balades guidées, et aujourd'hui la gestion de l'appel à projet biodivercité 2021.

Voir ou Revoir aussi : Site du Martinet à Charleroi : vers un pôle dédié à la nature et à l'alimentation.


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept