Aller au contenu principal

"J'agis" : une campagne de la Wallonie et du TEC contre le sexisme

95% des wallonnes ont déjà subi des remarques sexistes dans les lieux publics. Face à ce constat, la Wallonie et le TEC lancent une campagne contre le harcèlement sexiste dans l’espace public. "J’agis" a notamment pour but de donner des clés aux témoins de scènes de harcèlement pour agir. 

9 femmes sur 10 ont déjà subi des remarques sexistes dans l’espace public.  Dans un tiers des cas, cela s’est traduit par des agressions et du harcèlement physique. Dans 78% des cas, la victime n’a pas été soutenue par des témoins. Des chiffres interpellants.

Pour contrer ce phénomène qui ne cesse de s’amplifier, la Wallonie et le TEC lancent la campagne "J’agis". Objectifs : lutter contre la banalisation du sexisme, renforcer la conscientisation de chacun et donner des clés aux témoins des scènes de harcèlement. 

Les chauffeurs sont formés à ce phénomène et les contrôleurs peuvent  aussi mettre des amendes administratives.

Une campagne qui fait partie d’un plan global mené en collaboration avec la ministre wallonne des droits des femmes et le ministre de la mobilité. 

Ce phénomène a un impact important sur le comportement des femmes. Alors quand vous êtes témoins d’une scène de sexisme, n’hésitez plus et agissez!


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept